Avec Maman – Alban Orsini

Avec Maman, c’est un roman par SMS (oui oui vous avez bien lu…) publié en 2014, tiré apparemment d’un site Web d’après la mention sur la quatrième de couverture, et illustré par Vivilablonde.

[su_heading size= »35″ margin= »0″]Quatrième de couverture [/su_heading]

« Avec Maman est une fiction qui retrace l’histoire de maman et de son fistion que l’on découvre au fil de leurs échanges de textos. Ce récit drôle, touchant et parfois surréaliste nous parle de liens parent / enfant et du décalage entre les générations. Au fil des pages on s’attache aux personnages on en découvre de nouveaux et on s’identifie. Inattendu, hilarant, captivant mais aussi bouleversant, ce livre est le témoin de son époque… aujourd’hui, les histoires s’écrivent aussi en SMS. »

[su_heading size= »35″  margin= »0″]Histoire[/su_heading]

Comme dit plus haut, on va suivre ici les échanges de SMS entre une maman et son fils… Je ne peux pas vous en dire plus sans spoiler.

[su_heading size= »35″  margin= »0″]Critique [/su_heading]

Emprunté à la BU dans une envie de changement, j’ai vu « roman par SMS », et je me suis dit tiens, pourquoi pas… Au final, cette lecture s’est révélée à la fois divertissante (avalée en une vingtaine de minutes, parfaite pour une salle d’attente ou dans le train par exemple) et un peu triste (la fin m’a brisé le cœur).

On suit un échange de SMS entre la maman, qui découvre les smartphones, et son fils, mi-amusé, mi-frustré par les messages que lui envoie sa mère à toute heure du jour ou de la nuit. J’ai reconnu souvent la mère dans les SMS que nos parents peuvent nous envoyer, je me suis reconnue parfois dans les réponses du fils, c’était vraiment drôle et parfois émouvant.

C’est vraiment un récit par SMS, à savoir qu’on n’a pas de paragraphes, que des bulles comme dans le smartphone à la pomme, c’est assez surprenant au début et puis au final on se laisse porter, et ça fonctionne vraiment pas mal puisque j’ai dévoré le livre ! Par contre, l’histoire est des plus banales (clivage entre le fils qui sait se servir de la technologie et qui aimerait avoir son indépendance tout en restant dépendant de ses parents et entre la mère qui apprend à se servir d’un smartphone et qui est parfois un peu étouffante pour son garçon).

Courte partie critique, à l’image du temps dont on a besoin pour lire le livre, malgré son épaisseur, mais les SMS se lisent vite. Très bon moment passé pendant cette lecture.

[su_heading size= »35″  margin= »0″]Les plus et les moins [/su_heading]

[su_column size= »1/3″]

[su_service title= »Les Plus » icon= »icon: thumbs-o-up » icon_color= »#6ebc4b »]

– Le format du récit

– Le fait qu’on puisse parfois se reconnaître dans les personnages, qui sont très attachants

– L’accessibilité du format (même un petit lecteur peut le lire vite)

[/su_service]

[/su_column][su_column size= »1/3″]

[su_service title= »Les Moins » icon= »icon: thumbs-o-down » icon_color= »#801216″]

– La fin, un peu mi-figue, mi-raisin…

[/su_service]

[/su_column]

[su_row][/su_row]

[su_heading size= »35″  margin= »0″]Conclusion [/su_heading]

Lecture très agréable, que je recommande à tous dans un but divertissant. Les illustrations sont sympa qui plus est ! Foncez, si vous n’avez pas envie de vous prendre la tête, c’est le livre qu’il vous faut !

Publié par

Amaesis

Etudiante en orthophonie de 24 ans, Amaesis est tombée dans la marmite littéraire étant petite. C'est sa mère, fervente lectrice, qui lui a donné sa première dose. Tout s'est ensuite très vite enchaîné, et elle a commencé à échanger des livres avec son cousin et son frère, se découvrant une passion dévorante pour les thrillers, policiers et autres fantasy, fantastique et SF. C'est à l'adolescence et avec l'argent de poche qu'elle va découvrir à quel point les rayons livre sont très dangereux où qu'elle aille : même lorsqu'elle a une liste précise de livres en tête, ou qu'elle ne doit en acheter qu'un, elle ressort très souvent de là avec plus que ce qu'elle ne devait prendre... Au grand dam de son banquier (merci le banquier) ! Aujourd'hui, sa chambre d'enfant est remplie de livres (il y a même des piles par terre!), et elle n'a plus de place dans son appartement d'étudiante non plus (si quelqu'un vend une bibliothèque qui prend pas trop de place...), donc elle est très souvent obligée de se rabattre sur des emprunts à sa B.U. pour assouvir son besoin de lecture. Pour conclure, on avait décidé d'essayer de vous faire une petite liste de nos cinq livres préférés, afin de vous donner une petite idée de ce qu'on lit habituellement, mais ça s'est avéré impossible pour moi... Je vais donc vous proposer, comme ça, en vrac, quelques noms d'auteurs que j'apprécie tout particulièrement : - Henri Loevenbruck - Stephen King - Laurell K. Hamilton - Franck Thilliez - Mira Grant - John Ethan PY

2 réflexions au sujet de « Avec Maman – Alban Orsini »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *