Chroniques d’un Saint Exorciste – Tome 1 : La Marque des Cinq – Dana B. Chalys

Coups de coeurs Fantastique

La Marque des CinqSorti en 2016, La Marque des Cinq est le premier tome des Chroniques d’un Saint Exorciste, créé par Dana B Chalys, dont on vous a déjà parlé à plusieurs reprises.

Quatrième de couverture

« Depuis des siècles, dans le secret le plus total, une branche occulte de l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem combat les forces démoniaques avec l’aide de ses chevaliers exorcistes.
À seulement vingt-six ans, Nathan est le plus puissant d’entre eux, le Saint Exorciste, celui que l’Enfer craint par-dessus tout à cause de sa particularité unique : sa main droite manipule les forces divines tandis que sa gauche maîtrise les infernales. Mais que cache véritablement son pouvoir ? Et pourquoi les lieux de ses derniers exorcismes semblent former le début d’un immense pentagramme en plein cœur de Toulouse ? Se pourrait-il que les deux soient liés ?
Comme si les ennuis n’étaient déjà pas assez nombreux, le Destin décide de mettre sur sa route une étudiante qui ne possède aucun don sinon une chance insolente. Détail qui pourrait bien lui sauver la vie à l’heure où les démons se font plus menaçants que jamais.« 

Critique

J’avais déjà été enthousiasmé par Rêve, même si c’est un petit livre sans trop de prétentions. Ici, et dès le départ, l’auteure nous plonge dans une histoire plus grande, plus profonde et plus mystérieuse.

Le récit se déroule à Toulouse, en France, et l’auteure nous fait voyager dans cette ville tout le long du livre. Je l’avais déjà dit dans la critique de Mila de Dominique Durand, utiliser la France comme support est quelque chose que j’apprécie beaucoup ! C’est assez rare dans tout ce qui est fantastique, donc ça part aussi d’une bonne idée !

La scène d’introduction nous présente Nathan, le fameux Saint Exorciste, alors qu’il va justement mettre en pratique ses talents sur une jeune fille à priori possédée. Cette introduction est vraiment topissime, et a donné le ton à tout le roman ! Comme dans Rêve, les émotions sont là, et la psychologie des personnages est très bien retranscrite. Le récit est à la première personne, alternant entre Nathan et Donna, une étudiante en photographie, ce qui accentue tout le côté psychologique.

Ces deux personnages sont maîtrisés, humains, et mêmes réels. Je n’ai eu aucun mal à les imaginer, à voir les scènes découler devant mes yeux. Nathan est quand même un peu plus sombre et mystérieux, mais Donna, ainsi que les autres personnages (notamment les amis de Donna) peuvent très bien être identifiés comme nos amis tellement ils semblent proches. Dans l’attitude, dans les dialogues, on sent vraiment l’amitié et les relations entre Donna et ses amis, et j’aime beaucoup ce côté-là.

Comme pour le premier livre que j’ai lu de l’auteure, l’ambiance est au cœur du récit. Les descriptions, bien que brèves, sont remplies de plein de petits détails, œuvrant ensemble pour créer une ambiance spécifique à chaque scène. Pour ma part, en tant que lecteur, il n’y a eu aucun raté de ce côté-là. J’ai ressenti les bonnes émotions au bon moment, et les scènes de tension/relâchement sont bien marquées.
Le rythme est également parfaitement dosé. J’ai trouvé que les révélations n’étaient jamais à côté et toujours données au bon moment.

En ce qui concerne l’histoire, et passée la scène d’introduction, tout est vraiment très bien. J’aime beaucoup tout ce qui est intrigue religieuse, et ce qui parle d’Enfer, de Paradis et de toutes ces choses. J’ai été gâté ici ! J’ai même pu apprendre des trucs, et j’adore ça aussi !
L’histoire démarre d’ailleurs assez rapidement, et il n’y a pas beaucoup de temps mort. Je n’ai ressenti aucune longueur, tout au long du récit, et j’ai évidemment beaucoup apprécié le final, qui, en plus de partir d’une très bonne idée, promet de belles choses pour la suite ! La suite est d’ailleurs déjà sortie, et je pense me dépêcher de me la procurer.

Pour quand même citer un point négatif sur La Marque des Cinq, je dirais que Dana fait preuve d’un manque cruel de vocabulaire, en utilisant le mot « chocolatine« , pour désigner une viennoiserie bien connue dans nos contrées ! Mais je lui pardonne, car, malgré cet affront fait à la gastronomie française, La Marque des Cinq est un coup de cœur !
Donc tant pis pour tous nos amis boulangers, merci Dana B. Chalys !

Les plus et les moins

Les Plus

– Tous les personnages, sans exception
– Des ambiances formidables
– Très bien rythmé
– Une introduction parfaite !
– L’histoire, du début à la fin

Les Moins

– On dit « Pain au chocolat » !

Plume-05

Conclusion

Vous l’aurez compris, je recommande vivement La Marque des Cinq ! Et pour ceux qui dorment au fond, le point négatif est seulement un trait d’humour (même si on doit dire « Pain au chocolat » !).

 

Retrouvez la critique de « Rêve » : http://www.leplaisirdelire.fr/reve-dana-b-chalys/

Retrouvez « Être un Auto-Édité » avec Dana : http://www.leplaisirdelire.fr/etre-auto-edite-4-stephane-arnier-dana-b-chalys/

Sideara
Moi c'est Fabien, 26 ans ! J'ai toujours eu une imagination débordante et un caractère extrêmement lunatique, aussi l'écriture et la lecture se sont imposées à moi très facilement. Passionné de Fantasy notamment (et surtout de magie), ainsi que de thrillers et de polars, je m'ouvre petit à petit à la science-fiction et au reste. Mes livres préférés font souvent partie de l'univers de la Fantasy, et sont pour la plupart dotés d'univers très étoffés, et très bien intégrés au récit. Achetant d'innombrables livres, je suis complètement envahi et mes bibliothèques ne tiennent plus sous le poids des romans, d'autant que je suis un inconditionnel du grand format ! Dans les librairies, je suis toujours à chercher dans un recoin sombre le livre caché qui m'attirera, et je suis très peu attiré par les "grands auteurs". Dans tous les cas, il y aura toujours de la place pour des livres chez moi !

Poster une réponse

Votre Email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

*

Vous pouvez utiliser ces balises HTML et les attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Inscription