Chronocritique #8 – Guide de Survie en territoire Zombie – Max Brooks

Guide-de-survie-en-territoire-zombie

[su_heading size= »35″ margin= »0″]Quatrième de couverture[/su_heading]

« Ne prenez pas à la légère votre bien le plus précieux: votre vie. Ce livre contient toutes les clés pour survivre aux hordes de morts-vivants qui s’approchent de vous en ce moment même. Proposant des exemples précis et des astuces reconnues par des experts de renommée internationale Le Guide de Survie en Territoire Zombie vous donne la conduite à tenir en toutes circonstances pour vous tirer d’affaire vous et vos proches. CE LIVRE PEUT VOUS SAUVER LA VIE »

[su_heading size= »35″ margin= »0″]Chronocritique[/su_heading]

Par le même auteur de l’excellent World War Z, ce livre n’est pas un roman et bel et bien un guide. Et le lecteur ne doit pas oublier cela tout au long de la lecture. C’est un recueil d’idées et d’astuces pour survivre au fur et à mesure de l’invasion Zombie en 10 chapitres allant de la préparation avant aux conséquences d’après.

Ce guide est bourrés de techniques, d’astuces, de croquis et de schémas ayant pour objectif direct d’aider le lecteur à survivre. Bien qui certaines peuvent évidemment être remise en cause de par leur faisabilité et efficacité, elles font sourire et l’on s’imagine certains héros de films ou séries du même genre les effectuer ! Et il est évident que ce guide peut servir, et ça a déjà été le cas, pour certains réalisateurs et scénaristes, que ce soit des professionnels ou des amateurs.

C’est comme cela que je vous propose de voir ce livre n’entrant dans aucune catégories, comme une aide pour scénaristes et réalisateurs en manque d’idées. Ceux n’arrivant pas à visualiser certaines actions, certains réflexes que devraient avoir les personnages. L’on sent un véritable objectif de protection de la part de l’auteur envers le lecteur. Il pense réellement que son guide peut être utile dans certaines situations et je pense également que c’est le cas.

Il pose les bases d’un univers malléable à souhaits, où chaque aspect ou presque est traité, à l’aspect volontairement hyper réaliste qui révèle une volonté pour Brooks d’aider de deux manière. D’abord de façon réelle et physique, aider à rester en vie dans certaines situations dangereuses. Ensuite de façon fictive pour aider pro et amateurs à développer une histoire, notamment le côté technique.

[su_column size= »1/3″]

[su_service title= »Le gros point positif » icon= »icon: thumbs-o-up » icon_color= »#6ebc4b »]

– Bourrée d’idées, d’astuces bien illustrées permettant une visualisation simplifiée.

[/su_service]

[/su_column][su_column size= »1/3″]

[su_service title= »Le gros point négatif » icon= »icon: thumbs-o-down » icon_color= »#801216″]

– Des passages beaucoup trop farfelus contrastants trop avec l’aspect réaliste et protecteur du livre.

[/su_service]

[/su_column]

Plume-03[su_row][/su_row]

Publié par

Jeroeth

Alors contrairement à la plupart de mes collègues, je n'ai pas découvert ce plaisir de la lecture aussi tôt. J'étais plus occupé à me rouler dans les champs avec mes amis. C'est en arrivant au collège et surtout au lycée ensuite que je me suis mis à dévorer des bouquins. Et j'ai surtout trouvé mon bonheur dans la Science-Fiction, l'Héroïc-Fantasy, le Post-Apocalyptique et la Dystopie. Quels auteurs je lis ? De grands classiques comme Tolkien ou Lovecraft mais aussi de "petits nouveaux" comme Dmitry Glukhovsky, Timur Vermes ou encore Max Brooks !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *