Être Auto-Édité – Le bilan !

Être Auto-Édité

Bonjour à tous !

Un article un peu particulier aujourd’hui, puisqu’il ne s’agit pas d’une critique ou d’une interview, mais bien d’un petit bilan sur la série « Être Auto-Édité » qui s’est terminée hier soir !

 

Quelques chiffres

 

On le fait rarement, mais parlons déjà un peu de chiffres :

Six articles ont été faits sur cette série, où des auteurs nous parlent de leur expérience avec l’auto-édition. Sept, en comptant celui que vous êtes en train de lire !

Ces six articles nous ont permis d’afficher des audiences quasi-records sur notre site. La plupart des articles figurent dans le top 20 de nos articles les plus visités (à part les deux ou trois derniers, encore trop récents), et notre audience quotidienne a presque doublée pendant ces quelques semaines.

Donc déjà, merci énormément à vous tous, chers lecteurs, d’avoir pris la peine de lire cette très longue série, et un immense merci à tous les auteurs qui ont participé mais surtout qui ont partagé de leur côté cette série d’articles !

D’un point de vue plus personnel, ayant bossé tout seul sur cette série (de la conception, à l’écriture des questions, aux contacts avec les auteurs, jusqu’à la publication), légèrement aidé pour la mise en page par Ysyhteha sur les deux derniers articles, j’accuse un nombre d’heures de travail faramineux.
Je ressors de là assez épuisé, je l’avoue, mais très heureux ! Évidemment, l’engouement relatif autour de cette série me comble de joie, mais j’ai aussi fait de très bonnes rencontres avec certains auteurs avec lesquels je discute presque quotidiennement.

De plus, et je vais l’avouer : mon regard a vraiment changé sur l’auto-édition !

 

Un regard qui change

 

Oui ! Mon regard a changé !

A dire vrai, je n’avais jamais trop lu de livres auto-édité. Ils sont au nombre de trois (je crois) et figurent d’ailleurs tous sur le site : « L’Immigrée de Shanghai » de Suzanne Lène, « Dors, la nuit va te bercer » de Benjamin de Marçay et « Harem » d’Eric Costa.

Aucun mauvaise surprise. Au contraire, j’ai beaucoup apprécié ces trois livres, chacun au style extrêmement différent d’ailleurs, mais la sélection a été rude.

Comme d’autres sûrement, j’avais tout de même un a priori négatif sur l’auto-édition. Comme je le demande aux auteurs dans le questionnaire, pour moi l’auto-édition était un chemin pour les livres qui n’étaient pas assez bons pour être publiés, et qu’on pouvait tomber sur une perle par miracle en cherchant bien.

Toutes les réponses données par les auteurs ont changé ma vision des choses car, comme on peut le lire, c’était un choix pour la plupart d’entre eux. Un choix mesuré, et que j’ai tellement bien compris que je crois que j’hésiterai énormément le jour où moi aussi j’aurai terminé mon livre.

En plus, il faut aussi rajouter que dès les premiers contacts avec les auteurs, certains livres m’ont intéressé tout de suite. J’ai osé à demander deux services presse (l’auteur nous envoie son livre, contre la promesse d’une critique, qu’elle soit positive ou négative), et qui ont été très rapidement acceptés.

« Anthea », le tome 1 de la saga de Tia Wolff et « Elisabeta », premier tome de la saga de Rozenn Illiano, m’ont été envoyés.
Je n’ai pas encore lu Elisabeta, mais Ysyhteha oui et elle a adoré. De mon côté, je ne suis pas loin de la fin d’Anthea, et j’adore.

Ce qui porte le nombre de livres auto-édités lus à cinq : cinq succès, dont plusieurs coups de cœur. Même avec une rude sélection, ça ne peut pas être une simple coïncidence.

L’auto-édition, malgré ses dérives, et le fait que n’importe qui peut publier n’importe quoi, possède en son sein énormément de talents, et est une vraie richesse pour la littérature !

Je ne vais pas aller plus loin, je ne voulais pas faire un roman ou parler pour ne rien dire. Il était juste important, je pense, d’avouer aussi qu’on a des à priori, pourquoi, et comment ils ont pu évoluer.

Il est important aussi d’avouer que parfois on a tort, encore plus quand des lecteurs font confiance à notre jugement.

Merci encore à tous les auteurs pour m’avoir permis de faire cette série. Et merci de m’avoir fait changer d’avis.

 

 

 

Sideara
Moi c'est Fabien, 26 ans ! J'ai toujours eu une imagination débordante et un caractère extrêmement lunatique, aussi l'écriture et la lecture se sont imposées à moi très facilement. Passionné de Fantasy notamment (et surtout de magie), ainsi que de thrillers et de polars, je m'ouvre petit à petit à la science-fiction et au reste. Mes livres préférés font souvent partie de l'univers de la Fantasy, et sont pour la plupart dotés d'univers très étoffés, et très bien intégrés au récit. Achetant d'innombrables livres, je suis complètement envahi et mes bibliothèques ne tiennent plus sous le poids des romans, d'autant que je suis un inconditionnel du grand format ! Dans les librairies, je suis toujours à chercher dans un recoin sombre le livre caché qui m'attirera, et je suis très peu attiré par les "grands auteurs". Dans tous les cas, il y aura toujours de la place pour des livres chez moi !

5 Commentaires

  1. C’était très intéressants de voir les chemins parcourus par chacun, les ambitions et les craintes. On se sent un peu moins seul dans ce processus qui est assez solitaire tout de même.
    Je suis contente aussi d’avoir découvert de nouveaux auteurs et d’avoir ajouté des romans dans la PAL.
    Merci pour tout le travail que ça a demandé, pour ces discussions autour de l’écriture et pour le compliment qui s’est glissé dans ces quelques lignes.

    Répondre
    • Sideara

      Raaah ! Je voulais le mettre dans l’article et j’ai oublié ! Mais oui !!!! Une des plus grande fierté de cet article, pour ma part, c’est de voir que les auteurs se sont parlé, alors qu’ils ne se connaissaient pas avant, se sont conseillés, se sont intéressés l’un l’autre !

      Répondre
  2. C’était une super idée d’articles et j’ai passé un bon moment, tant à répondre à l’interview qu’à lire les autres ! Je suis contente que ton travail ait été récompensé par l’intérêt des visiteurs. Et je te remercie encore d’avoir accordé de ton temps aux auteurs auto-édités ♡

    Répondre
    • Sideara

      Merci encore à vous tous ! :)

      Répondre
  3. Je vais me répéter mais merci de nous avoir offert cette opportunité d’expression, et surtout d’avoir partagé en retour ton nouveau regard sur l’autoédition.
    C’est là une très belle démarche qui a sans aucun doute enrichi tous les participants de la série et les visiteurs du site.
    Je suis ravie que le temps et les efforts engagés aient été récompensés. Gratifiant, n’est-ce pas ? 😉
    Encore merci et à la prochaine avec plaisir !

    Répondre

Poster une réponse

Votre Email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

*

Vous pouvez utiliser ces balises HTML et les attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Inscription