Gaheris Riders – Tome 1 : La Graine – Romain Vivies

Science-Fiction

La graineSorti cette année, « La Graine » est le premier tome de la saga Gaheris Riders mais aussi le premier roman de l’auteur français Romain Vives. J’ai connu le livre grâce à internet. Il m’a intéressé, surtout que je lis très peu de SF, et l’auteur a gentiment accepté de m’envoyer un exemplaire de son roman, ce dont je le remercie !

Quatrième de couverture

« Octobre 2096. La Terre et son environnement orbital sont meurtris par le Conflit spatial qui fait rage depuis plus de trois ans.

Le jeune gouvernement colonial de SENHU lance l’opération Agamemnon et envahit la France. Les méchanoïdes, nouvelles armes révolutionnaires, s’illustrent rapidement dans l’indifférence d’une lutte aussi brutale qu’inégale.

Portée par la volonté de survivre afin de connaitre un avenir meilleur, une poignée d’étudiants se dresse face à l’immoralité et l’horreur du conflit qui déchire le pays. Mais le lion attend les agneaux sur leur route. Le long combat pour la paix autour du globe ne fait que commencer… »

Critique

Vous le savez certainement maintenant, je ne suis pas féru de science-fiction. J’avoue que tout ce qui est vaisseau spatial et sabre laser, ça me barbe. En revanche, j’apprécie les histoires de colonisation ou la science-fiction un peu moins poussée. Ce qui m’a attiré dans ce livre, au départ, c’est un mélange des deux ! Une colonie spatiale, juste au-dessus de la Terre, envahit notre planète, et, le côté futuriste ne semble pas trop poussé non plus. De plus, j’aime beaucoup l’idée des mécha.

Commençons donc directement par l’univers ! Effectivement, même si la technologie a pas mal évolué (notamment en ce qui concerne l’informatique et ses outils), l’auteur n’est pas allé trop loin, à mon grand plaisir.
L’auteur nous fournit même des explications sur les différentes avancées technologiques au début du livre, même si je n’ai pas tout compris. Pas mal de termes techniques ou physiques viennent s’immiscer dans les informations, ce qui m’a rendu la compréhension un peu difficile mais ravira certainement les fans du genre.

Le roman nous présente rapidement un certain nombre de personnages, dans plusieurs dialogues différents. Nous y apprenons pas mal de background historique pour mieux comprendre la situation (surtout géopolitique) actuelle. On sent dès le départ que l’auteur a travaillé son histoire mais aussi son historique. Rien n’est laissé au hasard, et le lecteur possède toutes les informations pour savoir comment la société est arrivée jusque ici. Ce qui est évidemment une très bonne chose !
Petit bémol cependant : beaucoup de personnages échangent, dans des factions différentes, citant eux-mêmes un certain nombre d’autres personnages ou d’organisations (politique, entreprises …) … J’ai rapidement été perdu dans toutes ces informations.

C’est le problème majeur que je retiens de ma lecture ! Même quand l’histoire se déploie enfin et qu’on découvre les personnages principaux, j’ai eu du mal, pendant un bon moment, à comprendre dans quel camp ils sont et qui ils combattent. De plus, beaucoup de personnages et de points de vues sont développés tout au long du livre, dans chaque camp, accentuant ce flou de mon côté.

Malgré ça, j’ai apprécié la plupart des personnages et adoré certains ! Rivano, le personnage principal, est un peu trop tête brûlée pour moi, même si je l’ai apprécié. Il a aussi une certaine tendance à l’insolence vis à vis de ses supérieurs militaires, qui m’étonne beaucoup venant d’un auteur lui-même militaire (à moins que ce soit du vécu ! 😀). J’ai beaucoup aimé Éliane, sa compagne, ainsi que les autres personnages féminins du roman (malheureusement un peu en retrait).
Le personnages principaux, de jeunes adultes pour la plupart, sont plein d’entrain, de bonne humeur et d’optimisme. Ils ont aussi une grosse tendance à faire de l’humour, et leurs dialogues prêtent souvent à sourire voire à rire. Ils sont humains, et une certaine empathie se crée, légèrement atténuée par le flou cité plus haut.
En ce qui concerne les autres personnages, j’ai apprécié le fait que chacun possède une certaine dualité : ils obéissent aux ordres ou à un certain idéal, mais tout en ayant des limites. Tous seraient prêts à abandonner le combat pour sauver un proche, sauvegarder un amour ou préserver sa vie.

Pour finir sur un gros point positif : les combats sont extraordinaires ! J’ai trouvé ces scènes parfaitement décrites et orchestrées par l’auteur, qui sait précisément où il va. On ressent les enjeux de chacun d’eux, et les différents émotions que ressentent les combattants au fur et à mesure. Je n’ai eu aucun mal à imaginer les combats tels qu’ils sont décrits, ce qui est une vraie prouesse de la part de l’auteur.
Seul point négatif à ces combats, j’ai trouvé qu’il y en avait trop. L’enchainement de combats tout au long du livre dessert un peu l’histoire, qui reste complète, intéressante, et plein de surprise.

Les plus et les moins

Les Plus

– Une histoire assez surprenante
– Des combats au top !
– Des personnages raffraichissants
– Un univers (trop ?) travaillé

Les Moins

– Trop d’informations tue l’information !
– Des combats un peu trop présents

Plume-03

Conclusion

Il s’agit là d’un avis plutôt positif, qui l’aurait été encore plus si j’avais réussi à rentrer dans l’histoire bien avant ! Je suis certain qu’il conviendra aux fans du genre et à ceux qui aiment les méchas et les combats !

Sideara
Moi c'est Fabien, 26 ans ! J'ai toujours eu une imagination débordante et un caractère extrêmement lunatique, aussi l'écriture et la lecture se sont imposées à moi très facilement. Passionné de Fantasy notamment (et surtout de magie), ainsi que de thrillers et de polars, je m'ouvre petit à petit à la science-fiction et au reste. Mes livres préférés font souvent partie de l'univers de la Fantasy, et sont pour la plupart dotés d'univers très étoffés, et très bien intégrés au récit. Achetant d'innombrables livres, je suis complètement envahi et mes bibliothèques ne tiennent plus sous le poids des romans, d'autant que je suis un inconditionnel du grand format ! Dans les librairies, je suis toujours à chercher dans un recoin sombre le livre caché qui m'attirera, et je suis très peu attiré par les "grands auteurs". Dans tous les cas, il y aura toujours de la place pour des livres chez moi !

Poster une réponse

Votre Email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

*

Vous pouvez utiliser ces balises HTML et les attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Inscription