Le Cycle des Démons – Tome 1 : L’Homme-Rune – Peter V. Brett

Coups de coeurs Fantasy

l-homme-rune

L’Homme Rune, paru en 2008, est le premier tome de la saga, que j’ai connu grâce aux excellentes notes données à cet ouvrage sur le site Livraddict. L’univers présenté sur la quatrième de couverture m’a vraiment intéressé, d’autant que dans mes écrits personnels, mon écrit le plus conséquent possède un univers semblable en plusieurs points. On y reviendra plus tard …

Quatrième de couverture

« Parfois, il existe de très bonnes raisons d’avoir peur du noir…
Arlen a onze ans et vit avec ses parents dans leur petite ferme. Lorsque la nuit tombe sur le monde d’Arlen, une brume étrange s’élève du sol ; une brume qui promet la mort aux idiots qui osent affronter les ténèbres, car des démons affamés émergent de ces vapeurs pour se nourrir des vivants. Quand le soleil se couche, les gens n’ont pas d’autre choix que de s’abriter derrière des protections magiques et de prier que leurs défenses tiennent jusqu’à ce que les créatures disparaissent aux premières lueurs de l’aube. Lorsque la vie d’Arlen est détruite par le fléau des démons, il s’aperçoit que c’est la peur, plus que les créatures, qui, en réalité, paralyse l’humanité. Persuadé que son monde ne se résume pas à ça, il risquera sa vie pour quitter la sécurité des runes et découvrir une autre voie.« 

Univers

Sans trop d’explications, au savoir des protagonistes principaux qui ne croient pas vraiment aux dires de l’Église, le monde est infesté de démons de toute sorte : démons des roches, des eaux, des sables,  d’autres faits de pierre et aussi grands que trois hommes, alors que d’autres sont fait d’écorce et ressemblent à des arbres.
Les humains sont pour la plupart retranchés dans de grandes cités, protégées par de puissantes runes magiques gravées dans la roche des murailles. Certains petits villages existent encore, loin des villes, où chaque maison est protégée par des runes maladroites et souvent peu efficaces.
Il est bon de préciser que les démons n’aiment pas la lumière du jour, tant et si bien qu’il ne sortent de terre que lors du coucher du soleil, et disparaissent à l’aube.

Ici, nous suivons surtout le royaume de Thesa, dans lequel se trouvent cinq grandes puissances : le duché de Miln au nord, ceux d’Angiers, Rizon et Lakton, au centre, et une cité étrange du nom de Krasia, perdue dans le désert du sud.
Le Val Tibbet, où commence l’histoire, se trouve quant à lui à l’ouest, et est essentiellement composé de paysans.

Les villages ne sont visités que par les Messagers, qui se déplacent à cheval et distribuent le courrier. Ils ont également pour rôle d’échanger des marchandises entre les villes et les villages, et évidemment d’apporter des nouvelles à tous. Ils sont, pour la plupart, largement équipés pour se battre et sont de fins combattants. De plus, ils savent créer et utiliser de puissantes runes pour se défendre, au cas où.

Homme-Rune

Histoire

Arlen est un jeune homme du Val Tibbet, vivant chez ses parents. Il connait par cœur le dessin des quelques runes que son père a appris, et est très curieux du monde extérieur. Il se refuse intérieurement à rester enfermé toutes les nuits de sa vie derrière des runes, et souhaite plus que tout découvrir ce qui se trouve au delà des collines environnantes.
Tous les jours, après avoir accompli ses tâches matinales consistant par exemple à nourrir les animaux, il s’échappe et parcoure le plus de chemin possible avant de se résigner à faire demi-tour et rentrer avant la nuit. Il rentre souvent in extremis le soir, alors que les derniers rayons du soleil disparaissent et que les démons commencent à se matérialiser, et c’est souvent qu’il doit courir aussi vite qu’il le peut profitant des quelques secondes de répit que lui offrent les démons encore désorientés.
Mais, contre toute attente, ce n’est pas l’imprudence d’Arlen qui fit du tort, mais la bonté de sa mère, alors qu’un soir, la famille a oublié le chien dehors. N’obéissant qu’à son cœur, elle se précipite dehors, alors que le père d’Arlen empêche ce dernier d’aller l’aider et se refuse d’aller l’aider lui-même. Arlen s’échappe néanmoins de l’étreinte de son père, et ne peut que récupérer le morceau de chair qu’est devenu sa mère après avoir été déchiquetée. Toujours vivante, elle va néanmoins agoniser dans la grange où Arlen a pu la porter et tous deux vont y passer une nuit horrible.
Certain qu’il existe une solution pour contrer les démons et ne plus avoir à subir de perte, Arlen disparait quelque jours plus tard, avec pour objectif de rattraper le Messager qui est parti du village seulement deux jours plus tôt.

Parallèlement nous suivons Leesha, jeune adolescente du Creux du Coupeur. Elle est la fille d’un couple riche du petit village, et qui possède une forte influence sur les autres. Jolie et intelligente, elle est évidemment le parti idéal pour tous les hommes. Elle n’a d’ailleurs pas encore saigné, ce que sa mère attends plutôt avec impatience, afin de la marier a Gared, un rude garçon plus âgé, mais qui semble très amoureux et protecteur avec elle. Tous deux sont d’ailleurs déjà en couple, et la jeune fille rêve de son futur avec lui.
Malheureusement, tout ne se passe pas comme prévu. La mère de Leesha est une trainée, couchant avec qui le veux, alors que son père, complètement soumis, se laisse marcher dessus par sa femme et partage sans sourciller son influence et sa richesse. De plus, lorsque Gared raconte à ses amis qu’il a enfin couché avec Leesha, à tort, et que la jeune fille passe pour une catin, ses premiers saignements arrivent. Ne souhaitant plus de cette vie avec un menteur, elle tente le tout pour le tout, et se réfugie chez Bruna, la Cueilleuse d’herbe du village. Cette dernière est à la fois apothicaire, à la fois médecin, et est, en tous les cas, très vieille, très intelligente, et très attendrie par l’histoire de Leesha.
La prenant sous son aile, elle annonce que Leesha est désormais son apprentie, ce que nul ne peut empêcher, et ce qui annule tout mariage prévu. Leesha, heureuse de pouvoir profiter de cet apprentissage et du puits de science qu’est Bruna, entre dans sa fonction avec envie.

Critique

Je l’ai dit en introduction, la première chose qui m’a intéressé, c’est l’univers. En effet, écrivain amateur comme la plupart de mes camarades, j’écris depuis des années, et mon principal écrit dispose d’un univers semblable en plusieurs points. Je bosse depuis plusieurs années dessus, bientôt cinq ans, et j’étais vraiment curieux de lire ce bouquin, en sachant que j’allais certainement retrouver certaines de mes idées (qu’on croit toujours uniques !).

Cet univers justement parlons-en. Je ne vais pas passer par quatre chemins : il est parfait ! Non parce qu’il ressemble à ce que j’écris, mais parce qu’il est parfaitement dosé, mieux que je ne le ferai jamais ! Il est complet sans être complexe, il s’étoffe parfaitement au fil du temps, il évolue avec le récit, et il ne vous laissera jamais dans le flou. Bref, il est brillant !
L’idée des runes est également très bonne, et donne lieu à de nombreuses scènes variant les émotions, certaines prêtent à sourire, d’autres à pleurer. De plus, on sent bien les différences entre les petits villages et les grandes cités. Tous sont ciblés par les démons, sans aucune distinction, et tous sont vulnérables. Les villes paraissent parfois moins sécurisées que les villages, et les diverses ambiances dans tous les lieux sont maîtrisées.
Le récit fait d’ailleurs voyager. Val Tibbet, le Creux du Coupeur, Fort Miln, Angiers, et Krasia disposent vraiment d’une ambiance unique et particulière, et toutes m’ont parues intéressantes. C’est bien simple, je ne me suis pas ennuyé un seul instant.

En parlant d’ennui, venons-en au rythme. Plus de dix ans se passent entre le départ d’Arlen et l’apprentissage de Leesha et la fin du livre, années qui ne ressentent pas du tout sur le rythme du récit, qui est, encore une fois, parfaitement dosé. Le récit avance, rapidement, sans trop de fioritures, mais l’auteur ne nous perd jamais. D’ailleurs, les deux personnages sont adolescents au départ, voire pré-ados, et la plume de l’auteur reste légère et les protagonistes ont des réactions naïves, enfantines. Par la suite, ils s’endurcissent, et pas seulement par les épreuves mais aussi avec l’âge. Et là, l’auteur réagit encore, et nous offre des scènes plus marquantes, une plume plus dure et plus directe. C’était un grand bonheur de ce côté-là : la plume de l’auteur change et évolue au fil du récit, afin de coller à l’âge et à la maturité de ses personnages, qui garderont tout de mêmes certaines pensées et décisions irrationnelles.

Outre les deux personnages, d’autres viennent d’ajouter à la petite bande. Bruna, la Cueilleuse d’herbes et Ragen, le message qui recueille Arlen, sont les principaux. Tous, même les secondaires ou les petits rôles, sont intéressants. Comme dans l’écriture, il n’y a pas de fioriture chez l’auteur, et chaque personnage a une réelle utilité.
D’ailleurs, l’auteur n’hésite vraiment pas à torturer ses personnages et leur faire vivre le pire. Un autre point positif, quoique sadique celui-là !

Bon, je vais quand même finir sur quelques défauts. Tout d’abord, l’histoire d’amour entre Arlen et Mery la bibliothécaire. Cette histoire, arrivant sept ans après le départ du garçon de Val Tibbet, est vraiment super mignonne ! C’est un énorme point fort, et aussi un point négatif, mais je ne veux vraiment pas vous en dire plus là-dessus !

Ensuite, la fin, alors que le dénouement approche à grand pas, est peut-être un peu rapide. Le fait de créer une ellipse et d’avancer le temps accélère parfois un peu trop l’arrivée de quelque chose qu’on aimerait bien voir repoussé quelques temps.

Enfin, un troisième personnage principal, Rojer, orphelin, est également présent, bien que je ne détaille pas son histoire plus haut. En effet, elle n’est pas vraiment mise en avant, et ne serait-ce qu’en terme de quantité et de contenu, son intrigue est bien en retrait par rapport aux deux autres. Aussi, je préfère vous laisser découvrir !

Les plus et les moins

Les Plus

– Un univers original, introduit à la perfection
– Une plume qui s’adapte à ses personnages. Brillant !
– Des personnages humains, ayant des faiblesses, et n’étant pas des « élus »
– Des « seconds » rôles géniaux !
– L’histoire entre Arlen et Mery

Les Moins

– La fin, un peu « rapide »
– Rojer, bien trop en retrait par rapport aux autres
– L’histoire entre Arlen et Mery

Plume-05

Conclusion

Gros coup de cœur de ses derniers mois ! J’attends la suite avec grande impatience !

Sideara
Moi c'est Fabien, 26 ans ! J'ai toujours eu une imagination débordante et un caractère extrêmement lunatique, aussi l'écriture et la lecture se sont imposées à moi très facilement. Passionné de Fantasy notamment (et surtout de magie), ainsi que de thrillers et de polars, je m'ouvre petit à petit à la science-fiction et au reste. Mes livres préférés font souvent partie de l'univers de la Fantasy, et sont pour la plupart dotés d'univers très étoffés, et très bien intégrés au récit. Achetant d'innombrables livres, je suis complètement envahi et mes bibliothèques ne tiennent plus sous le poids des romans, d'autant que je suis un inconditionnel du grand format ! Dans les librairies, je suis toujours à chercher dans un recoin sombre le livre caché qui m'attirera, et je suis très peu attiré par les "grands auteurs". Dans tous les cas, il y aura toujours de la place pour des livres chez moi !

4 Commentaires

  1. J’avais adoré, gros coup de coeur pour l’univers et pour Arlen :)

    Répondre
  2. Sideara

    Ravi que nous soyons d’accord ! :) Tu as lu les suites ? Je ne les ai pas encore, mais je pense que ça ne saurait tarder :)

    Répondre
  3. Je crois bien que je vais me laisser tenter.

    Répondre
    • Sideara

      N’hésites pas à venir nous donner ton avis après lecture alors :)

      Répondre

Poster une réponse

Votre Email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

*

Vous pouvez utiliser ces balises HTML et les attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Inscription