Nous rêvions juste de liberté – Henri Loevenbruck

Coups de coeurs Road movie

 

Nous rêvions juste de liberté est le tout dernier livre de Loevenbruck, paru en 2015.

Quatrième de couverture

« Nous avions à peine vingt ans et nous rêvions juste de liberté. » Ce rêve, la bande d’Hugo va l’exaucer en fuyant la petite ville de Providence pour traverser le pays à moto. Ensemble, ils vont former un clan où l’indépendance et l’amitié règnent en maîtres. Ensemble ils vont, pour le meilleur et pour le pire, découvrir que la liberté se paie cher.


Nous rêvions juste de liberté réussit le tour de force d’être à la fois un roman initiatique, une fable sur l’amitié en même temps que le récit d’une aventure. Avec ce livre d’un nouveau genre, Henri Lœvenbruck met toute la vitalité de son écriture au service de ce road-movie fraternel et exalté. »

Histoire

Nous rêvions juste de liberté nous envoie aux côtés de Bohem sur les routes des Etats-Unis.

Providence. Hugo Felida vit dans une roulotte dans le jardin de ses parents, avec qui il ne s’entend pas tellement. Alors qu’on le force à entrer dans une école « bon chic bon genre », lui qui est plutôt du genre voyou, il va rencontrer Freddy et sa bande et expérimenter pour la première fois ce qu’est la vraie amitié.

Nous rêvions juste de liberté, c’est l’histoire d’un groupe de gosses un peu abîmés par la vie, qui vont grandir ensemble, à la vie à la mort. C’est l’histoire de la bande à Freddy, des Spitfire, du président d’un MC, d’un « 1% » qui va revendiquer son droit à la liberté jusqu’au bout…

Critique

« Bordel de Dieu ». C’est la seule chose que j’ai été capable de penser quand j’ai fini ce livre. Comme vous le savez peut-être, je suis une inconditionnelle de Loevenbruck, je n’ai donc pas hésité quand j’ai su qu’un autre de ses livres était sorti. Je n’ai pas été déçue, et je dois avouer que ce livre vient de détrôner L’Apothicaire, qui était jusqu’à présent mon livre préféré de Loevenbruck.

L’auteur a encore une fois changé de style, quittant les thriller pour écrire un roman initiatique, « semi-autobiographique » selon ses dires (voir notre « Mot de l’auteur » dans lequel Loevenbruck a accepté de répondre à nos questions). Cette fois, on a l’impression de lire une lettre qu’un ami, un frère nous a écrit pour nous expliquer pourquoi il est parti. Et foutre dieu, je dois avouer que c’est sacrément bien écrit. On a vraiment l’impression de connaître Bohem, le héros, depuis toujours, et on est attaché à lui dès les premières pages. Et jusqu’aux dernières.

Les autres personnages sont tout aussi attachants, tous un peu cassés par la vie, un peu fous, des gosses qui ne rêvent que de liberté. L’histoire nous happe dès les premières pages et ne nous laisse pas l’occasion de reposer le livre tant qu’on ne l’a pas terminé, nous laissant un peu hagards.

Cependant, ce n’est pas un livre à mettre entre toutes les mains : parfois les thèmes abordés sont durs (tout autant que les personnages d’ailleurs), et les mots utilisés sont crus, car les personnages parlent sans filtres. On se retrouve alors devant des scènes de débauche, dans lesquels l’alcool et la drogue coulent à flots, ainsi que certaines scènes sexuelles. On aborde même à demi-mot l’amour à plusieurs.

On sent bien que l’auteur est dans son élément quand il nous parle de motos, de liberté, de groupe d’amis… Et cela se ressent dans le rythme de l’histoire, qui est parfaitement dosé. Malgré tout, j’ai été incapable de me douter où cette quête de liberté va mener Bohem, et je n’ai pas pu m’empêcher d’en avoir le cœur brisé, un peu. Après tout, c’était juste un gosse qui voulait être libre.

Les plus et les moins

Les Plus

– Bohem !!! Je l’aime d’amour. Ce personnage m’a tout de suite donné envie de le prendre dans mes bras, de le défendre contre tout…

– Le fait que l’auteur prenne le temps de nous expliquer correctement le fonctionnement des MC, le monde des motos, de la route… Tout est compréhensible et on sent que Loevenbruck maîtrise parfaitement les codes du milieu.

– Le rythme du récit

– Les personnages, tous autant attachants les uns que les autres.

Les Moins

– Certains passages de l’histoire, à ne pas mettre dans toutes les mains du fait des thèmes abordés (sexe, drogue, alcool…)

Conclusion

J’ai adoré. C’est véritablement un gros coup de cœur du moment, un gros coup de massue. Un chef-d’œuvre, parfait pour faire découvrir Loevenbruck à quelqu’un qui ne connaît pas du tout cet auteur.

Amaesis
Etudiante en orthophonie de 24 ans, Amaesis est tombée dans la marmite littéraire étant petite. C'est sa mère, fervente lectrice, qui lui a donné sa première dose. Tout s'est ensuite très vite enchaîné, et elle a commencé à échanger des livres avec son cousin et son frère, se découvrant une passion dévorante pour les thrillers, policiers et autres fantasy, fantastique et SF. C'est à l'adolescence et avec l'argent de poche qu'elle va découvrir à quel point les rayons livre sont très dangereux où qu'elle aille : même lorsqu'elle a une liste précise de livres en tête, ou qu'elle ne doit en acheter qu'un, elle ressort très souvent de là avec plus que ce qu'elle ne devait prendre... Au grand dam de son banquier (merci le banquier) ! Aujourd'hui, sa chambre d'enfant est remplie de livres (il y a même des piles par terre!), et elle n'a plus de place dans son appartement d'étudiante non plus (si quelqu'un vend une bibliothèque qui prend pas trop de place...), donc elle est très souvent obligée de se rabattre sur des emprunts à sa B.U. pour assouvir son besoin de lecture. Pour conclure, on avait décidé d'essayer de vous faire une petite liste de nos cinq livres préférés, afin de vous donner une petite idée de ce qu'on lit habituellement, mais ça s'est avéré impossible pour moi... Je vais donc vous proposer, comme ça, en vrac, quelques noms d'auteurs que j'apprécie tout particulièrement : - Henri Loevenbruck - Stephen King - Laurell K. Hamilton - Franck Thilliez - Mira Grant - John Ethan PY

Poster une réponse

Votre Email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

*

Vous pouvez utiliser ces balises HTML et les attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Inscription