Le parfum des miracles – Dominique Durand

Fantastique

le parfum des miraclesSi vous suivez notre site, vous devriez commencer à le connaître ! Dominique Durand est un auteur vendéen. Nous avions commencé par son dernier livre en date, « Mila« , un vrai coup de cœur, et nous remontons petit à petit jusqu’aux débuts ! Aujourd’hui, je vous parle de « Le parfum des miracles« , sorti en 2014 !

Quatrième de couverture

« Juillet 1521. Cuba. Le conquistador espagnol Juan Ponce de León blessé à l’épaule par une flèche empoisonnée succombe au terme d’une lente agonie après avoir confié à son fidèle compagnon, le frère franciscain Miguel, un carnet de route porteur d’un grand secret.

Juillet 2013. Santa Elena, Honduras. Renaud Duquesne, agronome pour ATD Quart Monde, s’égare sur les contreforts de l’El Merendo et découvre par hasard un étrange village, peuplé de vieillards, dissimulé dans les profondeurs de la forêt. Après une intrusion fortuite dans ce repaire occulte, il va être l’objet d’une impitoyable chasse à l’homme.

Accompagné d’Amara, la jeune institutrice de la mission, brillante étudiante en histoire de l’art, il se lance dans une quête qui les conduira en Espagne, en Italie, vers les arcanes obscurs du Vatican. Pour s’affranchir de l’énigmatique règle numéro 2, ils devront combattre une terrible organisation ancestrale aux puissantes ramifications.

Quel fascinant mystère recelait donc le sanctuaire interdit dont ils n’auraient jamais dû s’approcher ? Comment auraient-ils pu imaginer que leur enquête allait mettre à jour le plus grand secret jamais inviolé de toute l’histoire des hommes ?« 

Critique

Je vais parler de ce qui est une récurrence dans les romans de Dominique Durand en premier : le voyage. Le livre nous plonge très rapidement au Honduras, petit pays d’Amérique Latine peu connu chez nous et encore moins en littérature.
De plus, les quelques passages du passé, se déroulant à l’époque des conquistadors, nous font également voyager à divers endroits et à différentes époques.
Les personnages principaux, Renaud et Amara, seront même contraints d’enquêter dans différents pays variés comme l’Espagne ou le Vatican.

Comme d’habitude avec les romans de Mr Durand, il s’agit d’une force ! Le lecteur voyage autant que les personnages, et découvre différentes manières de vivre. J’ai beaucoup aimé découvrir le Honduras que nous décrit l’auteur, et, en tant qu’athée je suis pourtant fasciné par le Vatican, aussi le parcourir fut un véritable plaisir !

Les personnages principaux sont très travaillés, et apportent une vraie force au récit. L’auteur nous livre, encore une fois, des personnages très humains, pas plus forts ou intelligents que d’autres. Peut-être juste un peu plus chanceux !
Renaud est très humain et parait sympathique dès les premières lignes. Amara est un peu plus distante au départ, plus effacée. Son personnage gagnera plus d’ampleur une fois l’intrigue lancée, pour un capital sympathie encore augmenté.
Ces deux personnages forment un très bon duo, plaisant à suivre.

Les différents personnages secondaires, toujours au nombre restreint, sont un peu plus quelconques et remplissent surtout chacun une fonction précise.

Pour ce qui est de l’intrigue, je dois dire que dès la lecture de la quatrième de couverture, j’avais deviné la nature du secret du conquistador Juan Ponce de Leon. En soi le secret est classique, mais ça ne m’a pas dérangé dans ce cas précis. J’ai trouvé que toute l’intrigue qui était brodée autour était très bien ficelée, notamment tout ce qui concerne le fameux village dont parle la quatrième !
La fin est d »ailleurs surprenante et vraiment plaisante à découvrir !

Pour finir sur une réflexion personnelle, j’apprécie beaucoup le côté Tintin des livres de Dominique Durand, qu’on remarque vraiment sur celui-ci ! De l’enquête, de l’action, pas mal de voyages et un mystère à résoudre, c’est tout ce qui fait le sel de ce livre qui ravira certainement les fans du petit reporter Belge.

C’est un livre accessible, aux descriptions suffisantes et à la plume agréable, qui contient tout ce qu’il faut pour tenir en haleine les lecteurs. Je le recommande même aux ados et aux jeunes lecteurs !

Les plus et les moins

Les Plus

– Les personnages principaux !
– Les voyages
– Une intrigue bien fichue !
– Une fin imprévue

Les Moins

– Personnages secondaires un peu trop « fonctionnels »
– Le secret du conquistador trop peu gardé quand même

Plume-04

Conclusion

Après un énorme coup de cœur pour « Mila » et une petite déception pour « Ce que murmurent les étoiles« , j’ai beaucoup aimé « Le parfum des miracles« , qui est un très bon cru !

 

Retrouvez la critique de « Mila » : http://www.leplaisirdelire.fr/mila-dominique-durand/

Retrouvez l’interview de Dominique Durand : http://www.leplaisirdelire.fr/le-mot-de-lauteur-dominique-durand/

Sideara
Moi c'est Fabien, 26 ans ! J'ai toujours eu une imagination débordante et un caractère extrêmement lunatique, aussi l'écriture et la lecture se sont imposées à moi très facilement. Passionné de Fantasy notamment (et surtout de magie), ainsi que de thrillers et de polars, je m'ouvre petit à petit à la science-fiction et au reste. Mes livres préférés font souvent partie de l'univers de la Fantasy, et sont pour la plupart dotés d'univers très étoffés, et très bien intégrés au récit. Achetant d'innombrables livres, je suis complètement envahi et mes bibliothèques ne tiennent plus sous le poids des romans, d'autant que je suis un inconditionnel du grand format ! Dans les librairies, je suis toujours à chercher dans un recoin sombre le livre caché qui m'attirera, et je suis très peu attiré par les "grands auteurs". Dans tous les cas, il y aura toujours de la place pour des livres chez moi !

Poster une réponse

Votre Email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

*

Vous pouvez utiliser ces balises HTML et les attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Inscription