Player One – Ernest Cline

Coups de coeurs Post-Apocalyptique Science-Fiction

Player One est un roman d’Ernest Cline paru en 2015.

Quatrième de couverture

« 2044. La Terre est à l’agonie. Comme la majeure partie de l’humanité, Wade, 17 ans, passe la majeure partie de son temps dans l’OASIS – un univers virtuel où chacun peut vivre et être ce qui lui chante. Mais lorsque le fondateur de l’OASIS meurt sans héritier, une formidable chasse au trésor est lancée : celui qui découvrira les trois clefs cachées dans l’OASIS par son créateur remportera 250 milliard de dollars ! Multinationales et geeks s’affrontent alors dans une quête épique, dont l’avenir du monde est l’enjeu. Que le meilleur gagne… »

Histoire

On va être plongé ici dans un univers post-apocalyptique, où les Hommes vivent par procuration dans un Univers virtuel…

On va suivre Wade dans sa quête pour enfin trouver les trois clés disséminées par le créateur de l’OASIS. D’abord la risée des autres joueurs, persuadés après des années de recherches infructueuses que les clefs n’existent pas en réalité, sa quête va vite devenir le centre de toutes les attentions…

Critique

Ne vous méprenez pas, ce n’est pas « juste un bouquin où on va suivre le quotidien d’un petit geek du futur », bien au contraire ! C’était ce que je pensais quand je l’ai acheté, mais j’ai bien vite changé d’avis.

Truffé de références diverses (à Perceval pour le pseudo du héros, aux années 80’s dans presque tout le reste du livre), c’est un petit bijou. N’étant pas une adepte des années 80’s, je n’ai pas pu saisir toutes les références, mais elles sont souvent explicitées (et bien de surcroît) par l’auteur qui sait nous faire passer ainsi tout l’amour qu’il a pour cette décennie… Est-il geek lui même ou bien a-t-il grandi durant cette période ? Quoi qu’il en soit, j’ai bien l’impression qu’il a inspiré (au moins par sa connaissance des années 80’s) le personnage de Halliday / Anorak.

Véritable encyclopédie quant à la vie de son héros, Wade / Parzival s’est jeté à corps perdu dans la quête des trois clefs, pour pouvoir s’extraire de la pauvreté extrême dans laquelle il a grandi : squattant entre la buanderie de la caravane de sa tante, tout en haut d’une des piles les plus instables de son quartier, et une carcasse de voiture enfouie totalement sous une autre pile à l’autre bout du quartier, il aurait bien besoin de quelques sous supplémentaires, d’autant que la vie est extrêmement chère, tant dans le monde réel que dans l’OASIS, où il va à l’école, et où la plupart des emplois sont à pourvoir. La Terre est ravagée par la pauvreté, l’argent a cours dans l’OASIS et dans le monde réel, mais la vie est tellement difficile que la plupart des gens préfèrent se perdre dans l’OASIS en oubliant leur véritable identité.

Le rythme du récit est très bien dosé : au début il est presque long, tellement il faut de temps à l’auteur pour poser les bases du récit, mais une fois que c’est fait, le rythme s’intensifie jusque la dernière page. Les phases d’action sont également très bien dosées, rendant le récit haletant : je n’ai pas réussi à poser le livre avant de l’avoir terminé, et ce en une après-midi.

Roman d’amitié, de rivalité et d’anticipation, le livre nous met en garde sur ce que pourrait devenir le monde dans un futur où la technologie prendrait toute la place à défaut de la véritable vie. J’ai beaucoup aimé, et le recommande pour tous : que vous vouliez faire lire un ado peut habitué aux livres, que vous ayiez envie de lire quelque chose de différent, c’était une lecture des plus agréables et sympathique.

Les plus et les moins

Les Plus

– L’histoire, très agréable à lire

– Le rythme du récit

– Les références bien expliquées pour la plupart

– Les personnages

Les Moins

– Que l’histoire s’arrête là ?

Conclusion

En bref, j’ai adoré. C’est un gros coup de cœur que je recommande vivement !

Amaesis
Etudiante en orthophonie de 24 ans, Amaesis est tombée dans la marmite littéraire étant petite. C'est sa mère, fervente lectrice, qui lui a donné sa première dose. Tout s'est ensuite très vite enchaîné, et elle a commencé à échanger des livres avec son cousin et son frère, se découvrant une passion dévorante pour les thrillers, policiers et autres fantasy, fantastique et SF. C'est à l'adolescence et avec l'argent de poche qu'elle va découvrir à quel point les rayons livre sont très dangereux où qu'elle aille : même lorsqu'elle a une liste précise de livres en tête, ou qu'elle ne doit en acheter qu'un, elle ressort très souvent de là avec plus que ce qu'elle ne devait prendre... Au grand dam de son banquier (merci le banquier) ! Aujourd'hui, sa chambre d'enfant est remplie de livres (il y a même des piles par terre!), et elle n'a plus de place dans son appartement d'étudiante non plus (si quelqu'un vend une bibliothèque qui prend pas trop de place...), donc elle est très souvent obligée de se rabattre sur des emprunts à sa B.U. pour assouvir son besoin de lecture. Pour conclure, on avait décidé d'essayer de vous faire une petite liste de nos cinq livres préférés, afin de vous donner une petite idée de ce qu'on lit habituellement, mais ça s'est avéré impossible pour moi... Je vais donc vous proposer, comme ça, en vrac, quelques noms d'auteurs que j'apprécie tout particulièrement : - Henri Loevenbruck - Stephen King - Laurell K. Hamilton - Franck Thilliez - Mira Grant - John Ethan PY

Poster une réponse

Votre Email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

*

Vous pouvez utiliser ces balises HTML et les attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Inscription