Red Flag – Mira GRANT

Coups de coeurs Et la suite... ? Post-Apocalyptique

Red flag est le tout dernier tome du tryptique Feed de Mira GRANT, dont j’ai déjà critiqué les deux premiers tomes ici. Cette critique va donc être une update de la précédente (si vous ne l’avez pas lue, je vous conseille donc de la lire avant de lire ceci.

Quatrième de couverture

« Plus que jamais hanté par sa sœur Georgia, Shaun Mason doit aussi faire face au poids de la culpabilité : n’est-ce pas son entêtement à faire éclater la vérité qui a poussé ses ennemis à utiliser le virus à grande échelle et à transformer la Floride en un no man’s land infesté de zombies ? Mais à présent qu’il est immunisé, il compte bien aller jusqu’au bout de son enquête et révéler au grand jour le complot qui semble toucher les plus hautes sphères de l’Etat. »

Histoire

Comme dit précédemment, ce livre est la suite des deux premiers tomes de Feed. On retrouve donc nos personnages préférés dans leur univers post-apocalyptique infesté de morts qui marchent.

Dernier tome de la série, on va ici suivre un Shaun marqué par les apparitions de sa sœur bien-aimée et de… Goergia Mason elle même (no spoil, puisque le livre commence sur un chapitre la concernant) ! Comment vont-ils se retrouver ? Est-elle vivante ? Morte ? Fait-elle partie de l’esprit dérangé de Shaun ou bien est-elle revenue d’entre les morts ? Si oui, sous quelle forme ? (Shaun lui a quand même éclaté le cerveau rappelons-le…) Vont-ils réussir à faire éclater enfin la vérité au grand jour ? Autant de questions auxquelles va répondre ce troisième opus.

Critique

« Bordel de Dieu ». Oui, c’est souvent ma réaction quand je finis des livres dans lesquels j’ai été happée, parce que je suis tellement dedans qu’une fois que ça s’arrête je suis incapable d’aligner ne serait-ce que deux pensées cohérentes. Eh bien, encore une fois, ça a été le cas ici. Encore une fois, un récit haletant, alternant phases d’introspection (c’est beaucoup le cas au début avec Georgia, ça a d’ailleurs été un peu pénible à certains moments, mais cela reste indispensable à l’histoire et tout à fait justifié) et phases d’action haletantes.

D’ailleurs, Georgia ? Georgia ?! On a des parties de récit concernant Georgia, dans le même axe temporel que Shaun ? Au début j’étais sceptique, et puis finalement… Les choses sont si bien présentées qu’on ne peut qu’adhérer, et je l’ai retrouvée avec plaisir !

Dans le même temps on retrouve un Shaun plus tourmenté que jamais (et je réitère : je déconseille ce livre à des lecteurs non-avertis ou jeunes) : il flirte avec la folie mais continue à mener d’une main de fer son petit roupe de rédacteurs pour enfin faire éclater la vérité (même s’il hésite plusieurs fois à se faire sauter le caisson, mais c’est une autre histoire…).

L’univers est encore une fois tout à fait cohérent (et ça en ferait presque peur parce que j’ai entrevu par moments ce que pourrait devenir notre monde si on continue la surmédiatisation absolue de tous les aspects de noter vie, couplé à une surprotection paranoïaque de la société… ça donne pas envie, je vous l’assure!), et encore une fois Mira GRANT sait nous faire passer tous les aspects techniques et ayant trait à la virologie de façon brillante.

On retrouve avec joie nos personnages préférés (Shaun… Vous aurez compris que je l’aime d’amour !) et on en découvre d’autres (comme la Renarde) qui sont tout de suite adoptés (du moins je les ai tout de suite adoptés).

Les plus et les moins

Les Plus

– Le rythme du récit, toujours aussi bien dosé

– Les aspects techniques toujours aussi bien éxpliqués

– Les références bien expliquées pour la plupart

– Les personnages (anciens comme nouveaux) toujours aussi attachants

Les Moins

– Certains passages de l’histoire, à ne pas mettre dans toutes les mains du fait des thèmes abordés (violence, folie…)

–  Le fait que ce soit la fin

Conclusion

Comme les deux premiers tomes, je n’ai pas pu décrocher une seule seconde tant que je n’avais pas terminé le bouquin. Toujours aussi prenant, aussi bien ! Encore une fois, un titre à ne pas mettre entre les mains des plus jeunes ou des lecteurs non-avertis.

Une dernière chose : JE LE SAVAIS !!! JE SAVAIS QU’IL SE PASSAIT QUELQUE CHOSE DE PLUS ENTRE EUX !!! Ahahaha !

Amaesis
Etudiante en orthophonie de 24 ans, Amaesis est tombée dans la marmite littéraire étant petite. C'est sa mère, fervente lectrice, qui lui a donné sa première dose. Tout s'est ensuite très vite enchaîné, et elle a commencé à échanger des livres avec son cousin et son frère, se découvrant une passion dévorante pour les thrillers, policiers et autres fantasy, fantastique et SF. C'est à l'adolescence et avec l'argent de poche qu'elle va découvrir à quel point les rayons livre sont très dangereux où qu'elle aille : même lorsqu'elle a une liste précise de livres en tête, ou qu'elle ne doit en acheter qu'un, elle ressort très souvent de là avec plus que ce qu'elle ne devait prendre... Au grand dam de son banquier (merci le banquier) ! Aujourd'hui, sa chambre d'enfant est remplie de livres (il y a même des piles par terre!), et elle n'a plus de place dans son appartement d'étudiante non plus (si quelqu'un vend une bibliothèque qui prend pas trop de place...), donc elle est très souvent obligée de se rabattre sur des emprunts à sa B.U. pour assouvir son besoin de lecture. Pour conclure, on avait décidé d'essayer de vous faire une petite liste de nos cinq livres préférés, afin de vous donner une petite idée de ce qu'on lit habituellement, mais ça s'est avéré impossible pour moi... Je vais donc vous proposer, comme ça, en vrac, quelques noms d'auteurs que j'apprécie tout particulièrement : - Henri Loevenbruck - Stephen King - Laurell K. Hamilton - Franck Thilliez - Mira Grant - John Ethan PY

Poster une réponse

Votre Email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

*

Vous pouvez utiliser ces balises HTML et les attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Inscription