La septième fonction du langage – Laurent BINET

Autres

Quatrième de couverture

« Il a rencontré Giscard à l’Elysée, a croisé Foucault dans un sauna gay, a vu un homme en tuer un autre avec un parapluie empoisonné, a découvert une société secrète où on coupe les doigts des perdants, a traversé l’Atlantique pour récupérer un mystérieux document. Il a vécu en quelques mois plus d’évènements qu’il aurait pensé en vivre durant toute son existence. Simon sait reconnaitre du romanesque quand il en rencontre. »

Roland Barthes meurt renversé par une camionnette le 25 février 1980. Et s’il s’agissait d’un assassinat ? Dans les milieux intellectuels et politiques de l’époque, tout le monde est suspect. Jacques Bayard, commissaire de son état, et Simon Herzog, jeune sémiologue, mènent l’enquête.

Histoire

Ce roman, nous plonge dans l’enquête bien plus tortueuse et compliquée qu’il n’y paraissait au premier abord du commissaire Bayard, vieux de la vieille de la police qui va se retrouver embarqué dans un monde qui n’est pas le sien…

Critique

C’est un livre que j’ai acheté parce qu’on nous avait demandé de le lire en cours, pas vraiment le circuit habituel par lequel je me retrouve à lire en fait. Au début, j’étais un peu sceptique : le titre a l’air chiant à mourir, ça va être un machin linguistique imbuvable… Et dès les premières pages, j’ai été surprise.

En effet, c’est un livre de linguistique, on est d’accord. Cependant, c’est présenté sus la forme d’un roman policier, ce qui est plus dans mes habitudes de lecture. Barthes, un intellectuel linguiste de l’époque où Giscard brigue un seconde mandat, se fait assassiner dans la rue, alors qu’il rentre chez lui. Pourquoi ? Par qui ? On suit alors l’enquête de Bayard, un vieux flic qui n’y pipe rien en linguistique, pour essayer de démêler cet écheveau de mystères. Il se fait assister par Simon Herzog, jeune sémiologue d’abord possiblement suspect dans l’affaire.

C’est un livre parfois lent (passages linguistiques obligent). L’enquête est très bien écrite, plutôt agréable à lire, et on y retrouve avec plaisir beaucoup d’intellectuels et de figures de l’époque, comme Umberto Eco, Balavoine, Jakobson, BHL, Mitterrand… L’enquête nous fait voyager aux côtés de l’inspecteur, et on se retrouve bien souvent à sa place, à n’y rien comprendre en linguistique, mais l’auteur remédie bien vite à tout ça quand Simon ou un autre personnage lui explique les termes et notions dont il aura besoin pour son enquête. Le suspense est bien mené, on retrouve d’ailleurs un cliffhanger vers la fin, où le récit s’accélère brutalement et on est tout autant emportés par la tourmente que ne le sont Simon et Bayard.

Certains passages sont cependant très longs à lire : les discussions de linguistique (où chacun se cite allègrement) et les joutes verbales lors de réunions secrètes (cette société existe-t-elle vraiment ???) ou parfois cela tend à de la branlette intellectuelle… Mais cela reste quand même intéressant.

C’est un livre que j’ai apprécié lire, mais que je ne recommande ni aux plus jeunes (trop obscur) ni aux gens qui ne sont pas à minima intéressés par la linguistique (thème oblige). Malgré la lenteur de certains passages il reste cependant très agréable à lire, et les personnages prennent tout de suite une certains profondeur : ceux inventés sont très attachants, et ceux ayant existé également, bien que peut-être pas tout à fait correspondant à la réalité ? En effet, on sent que l’auteur s’est particulièrement renseigné quant aux moeurs des personnages à leur époque, mais il y a probablement des traits de leur caractère qui ont été romancés afin de coller à l’ambiance du livre.

Les plus et les moins

Les Plus

– Les personnages, intéressants et on y retrouve des célébrités de l’époque avec bonheur.

– L’histoire et ce fameux club secret qu’elle met en avant

– L’enquêtequi reste très intéressante

Les Moins

– Certains passages qui peuvent être longs si on n’est pas au point en linguistique, mais qui restent quand même bien expliqués / accessibles aux novices

– Certains passages explicites (sexe, drogue et homosexualité)

Conclusion

En conclusion, lecture plutôt agréable, malgré cependant la longueur de certains passages linguistiques. Les passages concernant l’enquête relèvent cependant bien le niveau d’accessibilité.

Amaesis
Etudiante en orthophonie de 24 ans, Amaesis est tombée dans la marmite littéraire étant petite. C'est sa mère, fervente lectrice, qui lui a donné sa première dose. Tout s'est ensuite très vite enchaîné, et elle a commencé à échanger des livres avec son cousin et son frère, se découvrant une passion dévorante pour les thrillers, policiers et autres fantasy, fantastique et SF. C'est à l'adolescence et avec l'argent de poche qu'elle va découvrir à quel point les rayons livre sont très dangereux où qu'elle aille : même lorsqu'elle a une liste précise de livres en tête, ou qu'elle ne doit en acheter qu'un, elle ressort très souvent de là avec plus que ce qu'elle ne devait prendre... Au grand dam de son banquier (merci le banquier) ! Aujourd'hui, sa chambre d'enfant est remplie de livres (il y a même des piles par terre!), et elle n'a plus de place dans son appartement d'étudiante non plus (si quelqu'un vend une bibliothèque qui prend pas trop de place...), donc elle est très souvent obligée de se rabattre sur des emprunts à sa B.U. pour assouvir son besoin de lecture. Pour conclure, on avait décidé d'essayer de vous faire une petite liste de nos cinq livres préférés, afin de vous donner une petite idée de ce qu'on lit habituellement, mais ça s'est avéré impossible pour moi... Je vais donc vous proposer, comme ça, en vrac, quelques noms d'auteurs que j'apprécie tout particulièrement : - Henri Loevenbruck - Stephen King - Laurell K. Hamilton - Franck Thilliez - Mira Grant - John Ethan PY

Poster une réponse

Votre Email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

*

Vous pouvez utiliser ces balises HTML et les attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Inscription