Les Services Presse – #1 – Définition et traitement

[su_heading size= »35″ margin= »0″]Les Services Presse[/su_heading]

 

[su_heading size= »20″ margin= »0″]#1 – Définition et traitement[/su_heading]

 

1. Qu’est-ce que le service presse ?

C’est un terme que nous utilisons jamais sur le site, donc c’est l’occasion de le faire connaître à ceux qui ne connaissent pas la réponse !

Un service presse est un échange avec d’une part un blogueur, et de l’autre part un auteur ou une maison d’éditions. Cet échange est simple : l’auteur/la maison d’éditions fait parvenir un exemplaire d’un livre gratuitement au blogueur, qui doit en faire ensuite une critique.

Les délais de « livraison » de la critique sont à définir par les deux parties, ainsi que d’éventuelles autres modalités comme la publication d’un commentaire sur les sites marchands (Amazon, FNAC …) pour faire mieux connaître le livre auprès du grand public.

Évidemment, la critique se doit d’être neutre, et de ne pas prendre en compte le fait que c’est un « cadeau » qui est fait au blogueur.


2. Quels sont les avantages pour le blogueur et l’auteur/la maison d’éditions ?

Du côté du blogueur, le premier avantage est purement financier. C’est vrai que c’est un peu tabou de le dire, voire très mal vu, d’après ce que j’ai pu en lire ailleurs, mais c’est une vérité irréfutable. Le blogueur peut donc lire un livre sans avoir à l’acheter, ce qui, notamment dans le cadre d’un format physique, peut rapidement faire économiser quelques dizaines d’euros par mois !
Ensuite, cela permet de découvrir des livres qu’on aurait souvent jamais remarqué dans un rayon de librairie, ou des nouveautés (voire des livres pas encore sortis pour le public !).

Un autre aspect, le plus important selon moi, c’est la découverte de personnes, auteurs souvent, formidables !
Par ce biais, en plus d’avoir eu quelques excellents livres à lire, j’ai pu rencontrer de nombreuses personnes, avec qui j’échange encore régulièrement plusieurs mois après la livraison de la critique (positive comme négative d’ailleurs). Tia, Dana, Clarisse, c’est pour vous ! #Ddikass

Côté auteur/maison d’éditions, il s’agit souvent de jeunes/nouveaux auteurs, d’auteurs indépendants (auto-édités) ou de toutes petites maisons d’éditions. Quand on lit les annonces pour les SP, on s’aperçoit rapidement que deux arguments ressortent le plus souvent.
Le premier est évidemment de se faire connaître, sa maison ou son livre, et de potentiellement augmenter son audience et ses ventes.
Le second, c’est souvent le cas pour les nouveaux auteurs, est d’avoir l’avis d’un passionné sur le livre, mais surtout d’un avis extérieur !


3. Comment juger un livre qui nous a été offert ?

Comme un livre que nous avons acheté ! Déjà parce qu’on est sensé avoir une certaine éthique, mais aussi car les jeunes auteurs qui comptent sur notre avis attendent un avis sincère.
Ils ne sont pas stupides, et même les écrivains les plus chevronnés savent que le livre parfait n’existe pas. Tous les auteurs, tous les livres ont une faiblesse, et si nous pouvons ne serait-ce qu’amener des pistes de réflexion sur l’œuvre, notre pari est réussi !


4. Sommes-nous plus généreux, en terme de notes, pour un service presse ?

Eh bien non ! Si on calcule les moyennes, nous sommes un peu en dessous de la moyenne des notes pour les critiques « classiques ».
Étant celui qui pratique principalement les SP dans l’équipe, je passe beaucoup plus de temps à rédiger une critique pour un SP que pour une critique classique. Encore une fois car je cherche à cerner encore plus les points forts et les points faibles du livre, dans un souci de progression, mais aussi car le contraire serait irrespectueux concernant le « contrat » passé entre l’auteur et moi.

Bien sûr, les notes se vérifient, et vous trouverez plusieurs SP avec des notes négatives voire catastrophiques (« Tristan et Yumi » de Paul Chabot étant le dernier en date).

C’est tout pour aujourd’hui ! Demain, nous parlerons notamment des dérives de ce système et ferons un petit bilan pour conclure ce petit duo d’articles !

Publié par

Sideara

Moi c'est Fabien, 26 ans ! J'ai toujours eu une imagination débordante et un caractère extrêmement lunatique, aussi l'écriture et la lecture se sont imposées à moi très facilement. Passionné de Fantasy notamment (et surtout de magie), ainsi que de thrillers et de polars, je m'ouvre petit à petit à la science-fiction et au reste. Mes livres préférés font souvent partie de l'univers de la Fantasy, et sont pour la plupart dotés d'univers très étoffés, et très bien intégrés au récit. Achetant d'innombrables livres, je suis complètement envahi et mes bibliothèques ne tiennent plus sous le poids des romans, d'autant que je suis un inconditionnel du grand format ! Dans les librairies, je suis toujours à chercher dans un recoin sombre le livre caché qui m'attirera, et je suis très peu attiré par les "grands auteurs". Dans tous les cas, il y aura toujours de la place pour des livres chez moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *