Chimeterre – Tome 1 : L’Aurochs Rouge – Vincent Gaufreteau

Coups de coeurs Fantasy

l'aurochs rougeL’Aurochs Rouge est le premier tome de la saga Chimeterre de l’auteur français Vincent Gaufreteau, sorti en 2016. J’ai connu le livre,comme souvent, grâce à la magie d’internet, intéressé par la quatrième de couv et la couverture vraiment jolie !

Quatrième de couverture

« Depuis des générations, la Maison Gardenor protège la Claneterre des razzias Gueules, ces terribles guerriers qui se couvrent le visage de masques d’animaux effrayants. Comme ses pères, Aegorn a fendu du crâne et lancé son cheval au galop dans les landes désolées qui séparent la Claneterre de la Gueulande, la sombre forêt où vivent ces barbares. Le Gueule, il connaît. Du moins le croit-il. Car depuis peu, le doute s’installe, les rêves prophétiques de sa femme, Alena, se troublent et les Gueules s’enhardissent. La rumeur gagne le pays, certains annoncent même une nouvelle horde !

Menbès est un jeune Templier du Feu qui a encore tout à apprendre. Les Gueules, il ne connaît pas, mais il est là pour percer leurs mystères. Du moins, le croit-il. Car on dit que les Gueules cherchent quelque chose. Objet ou artefact, cela semble effrayer Pérille, la doyenne templière, au point de risquer la vie de toute une compagnie dans une quête insensée !

Qui est donc cet Aurochs Rouge et que veut-il ? Existe-t-il seulement ? Faut-il croire aux rumeurs ? Le temps presse et les réponses manquent, le chaos approche… »

Critique

Il y a deux choses qui sautent aux yeux directement quand on regarde ce livre : la couverture est magnifique, et la quatrième comporte tout ce qu’il faut pour donner envie !
La couverture est vraiment jolie, mystérieuse, sobre, et met déjà dans une certaine ambiance qu’on va retrouver tout au long du récit.

Le récit justement, parlons-en ! L’histoire débute très rapidement, sans tourner autour du pot. La troupe de Templiers et celle d’Aegorn Gardenor se rencontrent dès les premières pages, alors qu’elles chassent toutes deux une escouade de Gueules.
C’est quelque chose qui durera jusqu’à la dernière ligne : rien n’est superflu. Tout est très bien orchestré par l’auteur, qui sait exactement où il va mais surtout où il veut guider le lecteur. Toutes les scènes apportent vraiment quelque chose à l’intrigue, à l’univers ou au développement des personnages et de leurs relations.

Vous le savez, la Fantasy est mon genre préféré, et j’aime surtout les pavés du genre Le Seigneur des Anneaux, et j’avoue avoir été presque déçu quand j’ai reçu ce « modeste » livre de 280 pages. Ne vous fiiez pas à ça chers amis, car le premier tome de Chimeterre regorge de détails.
L’univers est conséquent, et, tout du long, nous apprenons l’histoire du monde et de leur population, la formation des Gueules et des différentes maisons ainsi que l’histoire de la géopolitique de la Claneterre – pays où se déroule la majorité du récit.
Ce premier tome est riche, sans en faire trop. L’auteur a su doser ses informations au milieu de l’intrigue et de l’action, et le tout forme une alchimie qui marche vraiment !

Pour finir sur un point positif concernant l’histoire et l’univers : il s’agit d’un récit original, qui évite la plupart des clichés de la Fantasy. A l’instar de « La Route des Montagnes » de Franck Hervson, ce fut un vrai bonheur de plonger dans cet univers (qui s’éloigne aussi de bien des côtés de ces mêmes clichés) et cette histoire.

Si on me demandait tout de suite de n’utiliser qu’un seul mot pour décrire ce roman, je choisirai probablement « ambiance« . En plus du fait que ce livre ne ressemble à aucun autre de ma connaissance, il possède une âme, une ambiance particulière. Pendant la lecture (comme j’ai aussi pu le préciser pour « La loi du désert« ) j’ai presque pu ressentir les vibrations de cet univers, sentir les odeurs des différents endroits, de la poussière du château de Gardenor ou de Fort-Aiglon à l’âpreté des marais Gueules.
Mieux que ça, l’ambiance n’est pas seulement instaurée par des paysages bien décrits, mais aussi par les personnages et la plume de l’auteur. Les Gueules, par exemple, sont mystérieux, et pendant un moment on se demande même s’ils sont humains ou des démons sortis tous droits des Enfers. Ils m’ont beaucoup fait penser aux « Wendolls » du film « Le 13e guerrier » qui a bercé mon enfance !
Le style est assez direct, sans envolées lyriques, mais surtout très calme, précis. Aucune facilité d’écriture ou de phrase toute trouvée viendra casser cette ambiance.

Les personnages principaux participent aussi à cette ambiance à leur manière. La plupart d’entre-eux sont aux portes de l’éventuelle nouvelle horde citée sur la quatrième. La tension est présente à chaque instant, et j’ai trouvé que chacun semblait avoir pleinement conscience qu’il pouvait mourir à tout instant. Là encore, Vincent Gaufreteau dose parfaitement les scènes de vie et les dialogues, restant constamment dans une ambiance entre espoir et désespoir, même au milieu du chaos.
La plupart des personnages m’ont plu, je dirai même qu’aucun ne m’a déplu. Chacun est parfaitement ancré dans son rôle et le casting est quasiment parfait. J’ai beaucoup apprécié les Templiers dans l’ensemble, notamment Menbès et Kiliàn, ainsi que les – rares – personnages féminins. Aegorn me rappelle beaucoup un personnage que j’ai joué lors de Jeu de Rôle sur table pendant des années, donc il m’a également beaucoup parlé !

Je vais, comme souvent lors d’un coup de cœur, finir sur le seul aspect négatif du roman. L’ambiance, la maîtrise du récit et de l’intrigue, la plume calme et précise entraine fatalement un léger manque d’émotions ou d’épique, notamment lors des combats. C’est un détail, car, comme vous l’avez lu au-dessus, des émotions j’en ai eu un tas grâce notamment à l’ambiance du roman. Mais un vrai discours enflammé typique de la Fantasy avant la bataille, une stratégie sortie de nulle part pour prendre l’avantage ou plus d’émotion lors de la mort d’un personnage n’auraient pas été de trop !

Bref, il s’agit là d’un coup de cœur bien mérité ! Félicitations Mr Gaufreteau !

Les plus et les moins

Les Plus

– Une couverture jolie, et qui installe l’ambiance
– Une ambiance incroyable
– Il n’y a pas de superflu
– Un univers riche
– Tout est magistralement bien dosé
– Une histoire qui sort des poncifs de la Fantasy

Les Moins

– Rien d’assez gros pour figurer ici !

Plume-05

Conclusion

C’est un 5/5 bien mérité, pour un roman qui ravira les fans de Fantasy aussi bien que ceux qui fuient les pavés de LSDA ou de GoT !

Moi c'est Fabien, 26 ans ! J'ai toujours eu une imagination débordante et un caractère extrêmement lunatique, aussi l'écriture et la lecture se sont imposées à moi très facilement. Passionné de Fantasy notamment (et surtout de magie), ainsi que de thrillers et de polars, je m'ouvre petit à petit à la science-fiction et au reste. Mes livres préférés font souvent partie de l'univers de la Fantasy, et sont pour la plupart dotés d'univers très étoffés, et très bien intégrés au récit. Achetant d'innombrables livres, je suis complètement envahi et mes bibliothèques ne tiennent plus sous le poids des romans, d'autant que je suis un inconditionnel du grand format ! Dans les librairies, je suis toujours à chercher dans un recoin sombre le livre caché qui m'attirera, et je suis très peu attiré par les "grands auteurs". Dans tous les cas, il y aura toujours de la place pour des livres chez moi !

2 Commentaires

  1. Merci pour cette superbe chronique 🙂
    ça fait plaisir de voir souligner l’originalité de l’univers. Une de mes motivations pour écrire, c’est de mettre en mot des histoires que j’aimerai lire, mais que je ne trouve pas ^^

    Ps. sur les « rares personnages féminins », c’est effectivement un reproche qui m’a été fait sur ce tome. Cela s’améliore dans les tomes suivants XD

    Répondre
    • Je t’en prie !
      Pour ce qui est de l’univers, c’est réussi =)

      Pour les personnages féminins, ce n’était pas un reproche :p Je préfère n’avoir que deux ou trois femmes mais intéressantes, plutôt qu’une cargaison inutile à l’intrigue !

      Merci d’être venu nous laisser un commentaire 🙂

      Répondre

Poster une réponse

Votre Email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces balises HTML et les attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Mot de passe perdu

Inscription

mattis diam leo dolor Lorem felis dictum amet, elementum vel, mattis