Gaheris Riders – Tome 2 : L’éveil – Romain Vivies

Science-Fiction

Le second tome de la saga Gaheris Riders est sorti en octobre 2018 ! Après un premier opus très intéressant, malgré plusieurs défauts selon moi, que vaut « L’éveil » ?

Quatrième de couverture

« Novembre 2096. Le Conflit spatial fait rage sur la planète. Les forces de SENHU ont pris le contrôle de nombreux points stratégiques terriens. Aucun pays n’est épargné. La Fédération européenne n’est qu’une cible parmi tant d’autres. Rien ne semble à même de s’opposer à la suprématie des colonies sur les peuples de la Terre, excepté une poignée de jeunes prodiges.

Rivano et ses amis sont parvenus à libérer la France du joug de l’envahisseur, mais les as de l’espace se révèlent trop forts pour eux. La situation devient désespérée.

Ils ignorent qu’ils ne sont pas seuls et que la riposte a été planifiée. La contrattaque est déjà lancée…« 

Critique

C’est une critique qui va être plutôt courte, je pense. Donc autant prévenir directement pourquoi ! Je ressors à peine de cette lecture. J’ai fermé le livre environ 10 minutes avant de commencer à écrire cette critique, et il s’agit donc d’une réaction à chaud !
Pour faire court, je pense exactement la même chose de ce tome que du premier. Il y a, pour ma part, les mêmes points positifs et négatifs que pour « La Graine« , leur importance fluctuant légèrement.

On se replonge facilement dans cet univers où l’auteur nous fournit les points de vue des mêmes personnages. Rivano, notre héros, et ses compagnons, sont toujours présents.
On sent très vite que le conflit en cours les a fait murir, ou du moins qu’ils prennent leur rôle un peu plus au sérieux. Les dialogues seront un peu moins généreux en humour que dans le premier tome, ce que j’ai trouvé ni positif ni négatif d’ailleurs.
Les nouveaux personnages, secondaires pour la majorité, sont très nombreux, et sont tous très bien intégrés à l’histoire.
Un point négatif cependant : la quasi disparition d’Éliane, la compagne de Rivano, que j’ai beaucoup aimé précédemment. D’autant que sa seule vraie apparition laissait entendre qu’il allait se passer des choses …

L’univers reste le même de son côté. On découvre quelques méchas différents de plus, mais on reste dans la même veine.

L’histoire est toujours aussi intéressante. Le conflit prend une part mondiale désormais, et on suit les pérégrinations de nombreux personnages tout autour du Globe. L’occasion pour l’auteur de nous montrer les différences notables, en terme de méchas et d’armement, entre les différentes régions du monde. J’ai trouvé ce côté très intéressant.
Bien sûr, comme pour le premier tome, j’ai trouvé que l’histoire était compliquée à suivre, souvent, à cause d’un trop grand nombre de personnages, d’acronymes et de noms en tout genre qui viennent se greffer notamment aux dialogues.

L’auteur nous fournit un lexique, très utile, en fin de livre. Acronymes, personnages classés par factions, et même des informations sur les différents méchas. Quelques dessins viennent aussi parfois nous montrer ces derniers au fur et à mesure.
Les dessins ont été vraiment les bienvenus ! Le lexique aussi, même si c’est vrai qu’il est parfois pénible de devoir y recourir trop souvent. Évidemment, sa présence reste un grand renfort à la compréhension de cet univers complexe.

Je vais finir par parler du rythme du récit. Calquées sur le premier tome, Romain Vivies nous livre des scènes très courtes, naviguant entre plusieurs zones terrestres. Le rythme est soutenu, et on ne s’ennuie jamais ! Les combats, qui représentaient un énorme point fort du précédent tome, restent également dans la même veine. Ils sont épiques, nombreux, et avec de vrais enjeux.
Je finis par un point négatif cependant : j’ai trouvé que le récit dans sa globalité manque de révélations. Il reste encore tant de choses à savoir sur Rivano et ses camarades, et sur d’autres sujets. J’aurai vraiment apprécié une fin avec un vrai suspens, ou une révélation entraînant une grande curiosité à lire la suite !

Si vous avez adoré « La Graine« , le premier tome de la série, vous aimerez forcément celui-là, qui reste du même niveau ! Si vous n’avez pas aimé, je ne pense pas que « L’éveil » vous réconciliera avec Gaheris Riders !

Les plus et les moins

Les Plus

– De très bons combats
– Des personnages à la hauteur
– Quelques dessins et un lexique bienvenus
– L’auteur nous fait ressentir la notion « mondiale » du conflit

Les Moins

– La disparition d’Éliane
– Encore plus de choses à retenir …
– … mais pas assez de révélations !

Plume-03

Conclusion

Une note similaire, pour ce second tome qui, pour moi, a les mêmes qualités et les mêmes défauts que son prédécesseur !

 

Moi c'est Fabien, 26 ans ! J'ai toujours eu une imagination débordante et un caractère extrêmement lunatique, aussi l'écriture et la lecture se sont imposées à moi très facilement. Passionné de Fantasy notamment (et surtout de magie), ainsi que de thrillers et de polars, je m'ouvre petit à petit à la science-fiction et au reste. Mes livres préférés font souvent partie de l'univers de la Fantasy, et sont pour la plupart dotés d'univers très étoffés, et très bien intégrés au récit. Achetant d'innombrables livres, je suis complètement envahi et mes bibliothèques ne tiennent plus sous le poids des romans, d'autant que je suis un inconditionnel du grand format ! Dans les librairies, je suis toujours à chercher dans un recoin sombre le livre caché qui m'attirera, et je suis très peu attiré par les "grands auteurs". Dans tous les cas, il y aura toujours de la place pour des livres chez moi !

Poster une réponse

Votre Email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces balises HTML et les attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Mot de passe perdu

Inscription

ut elit. ut venenatis odio commodo eget