L’Immigrée de Shanghai – Suzanne Lène

Romance

l-immigree-de-shanghai

Premier roman de l’auteur, paru en 2014, L’Immigrée de Shanghai parle d’amour, de recherche d’identité, et aborde des thèmes liés à la psychologie. J’ai connu le roman par un contact direct avec son auteur.

[su_heading size= »35″ margin= »0″]Histoire[/su_heading]

Le livre n’ayant pas de quatrième de couverture, et la présentation du livre présente sur les sites de vente représentant bien l’histoire, je vous la livre telle quelle :

« Bao est américaine d’origine chinoise. Elle est serveuse et danseuse entre Burlington et Montréal. Antoine est français, bourgeois et parisien. Il est étudiant à l’université du Vermont.
Elle tient à sa liberté, lui aime aimer. Tout devrait les séparer.
Pourtant, dix-sept ans plus tard, ils vont se retrouver. Le destin semble alors les lier étrangement…

Bao a quarante ans quand elle arrive à Paris pour revoir Antoine. En l’entendant au téléphone, Antoine craint à nouveau de devenir fou. Est-ce vraiment Bao ? Serait-elle vivante alors qu’il la croyait morte, assassinée au Canada, en 2000 ? Un meurtre qui l’a tant choqué qu’il en a perdu la raison et a été interné pendant un an ? Va-t-il à nouveau basculer, lui qui est marié et père d’une petite fille ?
Il décide tout de même de la revoir, elle à qui il n’a jamais cessé de penser.

De Shanghai au Vermont, entre folie et addictions, des personnages pris au piège dans une histoire qui les dépasse et un espace-temps qui se joue d’eux ? Un voyage haletant à travers le temps et les continents… »

[su_heading size= »35″  margin= »0″]Critique [/su_heading]

J’ai été emballé dès le prologue, alors qu’Antoine, narrateur, nous parle de l’histoire qu’il va nous conter. En effet, le style de l’auteur m’a plu directement. Le phrasé est poétique, et le vocabulaire varié. En ce qui concerne la forme, je me suis retrouvé et ai apprécié la plume de l’auteur.

L’histoire démarre alors avec ce premier contact entre Bao et Antoine, un simple appel téléphonique. Dès lors nous prenons connaissance de leur histoire d’amour, de sa fin, mais aussi du fait qu’Antoine ait vécu l’enterrement de Bao, survenu quelques années plus tôt. A partir de ce moment, les chapitres vont alterner le passé d’Antoine et Bao, et le présent, où la jeune femme cherche à convaincre Antoine de la revoir, et ce dernier essayant de déterminer s’il n’avait pas à nouveau perdu la raison. Tout ce début m’a vraiment intéressé, et permet évidemment de connaître mieux nos deux personnages, ainsi que créer de l’empathie. Pour moi, elle s’est faite naturellement, quoiqu’un peu plus difficile avec la très mystérieuse Bao.

Quand Antoine accepte enfin de voir Bao, et de lui parler, et d’avoir réponse à ses questions, nous suivons encore une fois le passé d’Antoine, à partir du moment où il apprend le décès de Bao, plus de dix ans auparavant. L’enterrement, sa rapide déchéance et les difficultés éprouvées avec son mariage actuel.
Au fil des conversations qui lieront les deux personnages, l’histoire nous emmène également en Chine, dans les années trente, nous racontant alors le passé de Da, la grand-mère de Bao, actrice et musicienne réputée à Shanghai. A ce moment-là, j’ai trouvé que le récit manquait énormément de rythme, et ma lecture s’en est retrouvée fortement ralentie. Malgré des chapitres très courts tout au long du livre, toute cette partie m’a semblé vraiment très longue. L’histoire de Da, au départ, ne m’a pas vraiment intéressé, et le lien entre son histoire et celle d’Antoine m’échappait complètement.
C’est le premier défaut que j’ai trouvé à ce roman : un manque de rythme flagrant dans sa première partie.

La suite gagne un peu plus en intensité et en intérêt. Les histoires commencent à présenter des similarités, et surtout elles avancent. Le dernier tiers m’a tenu en haleine, et m’a fait momentanément oublier le manque de rythme du début. J’ai tout de même eu du mal à m’identifier ou à vraiment apprécier Bao. Au contraire, Antoine et Lia (son épouse actuelle) m’ont parus très humains, très proches, avec des faiblesses bien définies. Da est entre les deux, même si l’empathie grandit réellement au fur et à mesure.
Dans l’ensemble, j’ai beaucoup apprécié toutes les parties « actuelles » du roman (les conversations entre Bao et Antoine, l’état mental de ce dernier qui se détériore, les questionnements du personnage …) et moins toutes les parties « passées ». J’ai également aimé l’histoire entre Antoine et Lia. Les entrevues que passent Antoine et son psychiatre sont aussi très intéressantes.

La plus grande force de ce roman, c’est le dépaysement. Le Shanghai des années trente, le Paris des années 2000, tous les lieux sont décrits à la perfection, et j’ai beaucoup voyagé lors de ma lecture. Grâce à la plume poétique de l’auteur, j’ai réellement apprécié tous les environnements qui m’ont été présentés, et n’ai eu aucun mal à les imaginer. Je me suis senti tantôt à paris, tantôt en Chine, alors que je connais bien mal ces deux endroits.

J’ai trouvé le dénouement final plutôt étrange, et je dois avouer qu’il ne m’a pas particulièrement plu, bien qu’il ait le mérite d’être vraiment surprenant (ce qui reste positif).

Pour finir, de très nombreuses coquilles se sont glissées dans le livre, ce qui n’est jamais apprécié pour les lecteur.

[su_heading size= »35″  margin= »0″]Les plus et les moins [/su_heading]

Les Plus

– La plume, poétique et bien maniée
– Antoine et Lia, réalistes et facilement identifiables
– Les histoires et les destins qui se mêlent intelligemment
– Un récit qui fait voyager dans le temps et l’espace
– La psychologie des personnages, bien décrites

Les Moins

– Des longueurs, surtout dans la première partie
– Bao et Da, pas assez humains
– Un final … étrange.
– Beaucoup de coquilles.

Plume-03

[su_heading size= »35″  margin= »0″]Conclusion [/su_heading]

Un premier roman ambitieux, qui n’a pas répondu à toutes ses promesses pour ma part. J’ai passé des moments très agréables, mais aussi ennuyé par moments.

Moi c'est Fabien, 28 ans ! J'ai toujours eu une imagination débordante et un caractère extrêmement lunatique, aussi l'écriture et la lecture se sont imposées à moi très facilement. Passionné de Fantasy notamment (et surtout de magie), ainsi que de thrillers et de polars, je m'ouvre petit à petit à la science-fiction et au reste. Mes livres préférés font souvent partie de l'univers de la Fantasy, et sont pour la plupart dotés d'univers très étoffés, et très bien intégrés au récit. Achetant d'innombrables livres, je suis complètement envahi et mes bibliothèques ne tiennent plus sous le poids des romans, d'autant que je suis un inconditionnel du grand format ! Dans les librairies, je suis toujours à chercher dans un recoin sombre le livre caché qui m'attirera, et je suis très peu attiré par les "grands auteurs". Dans tous les cas, il y aura toujours de la place pour des livres chez moi !

Poster une réponse

Votre Email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces balises HTML et les attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Mot de passe perdu

Inscription

amet, Praesent massa porta. consequat. risus. dapibus libero. accumsan mattis