Lady Helen – Tome 1 : Le Club des Mauvais Jours – Alison Goodman

Fantastique Romans historiques

lady helen allison goodmanC’est le premier tome de la trilogie du « Club des mauvais jours » d’Alison Goodman. L’auteure australienne a déjà écrit de nombreux livres, dont la série « Eon« , dont le tome 1 possède un article que vous pouvez retrouver ici. Ce premier tome est sorti cette année.
Je ne cache plus ma sympathie pour Ms Goodman, qui écrit de très bons livres, mais surtout qui profite d’eux pour parler de thématiques très intéressantes et importantes à faire réfléchir aux ados.

[su_heading size= »35″ margin= »0″]Quatrième de couverture[/su_heading]

C’est la première fois que ça arrive, mais je vais cacher volontairement une partie de la quatrième de couverture. On va pas le cacher, cette quatrième en dit BEAUCOUP trop sur l’intrigue, ce qui est évidemment un gros point noir. J’ai d’ailleurs vérifié si ceci n’était pas une erreur de l’éditeur français, mais non, puisque la couverture en V.O. raconte à peu près la même chose. Je vais donc laisser la première partie, et mettre la seconde en « spoiler« , à ne pas lire si vous comptez l’acheter et que vous ne l’avez encore jamais lue !

« Londres, avril 1812… Lady Helen Wrexhall s’apprête à faire son entrée dans le monde. Bientôt, elle sera prise dans le tourbillon des bals avec l’espoir de faire un beau mariage.

Mais d’étranges faits surviennent qui la plongent soudain dans les ombres de la Régence : une bonne de la maison disparaît, des meurtres sanglants sont commis et Helen fait la connaissance de lord Carlston, un homme à la réputation sulfureuse.

Suite de la quatrième
Il appartient au Club des mauvais jours, une police secrète chargée de combattre des démons qui ont infiltré toutes les couches de la société. Lady Helen est dotée d’étranges pouvoirs mais acceptera-t-elle de renoncer à une vie faite de privilèges et d’insouciance pour basculer dans un monde terrifiant ?
« 

[su_heading size= »35″  margin= »0″]Critique [/su_heading]

Je n’ai pour le moment jamais été déçu par Alison Goodman. J’ai adoré la saga Eon, entre autres, et c’était avec impatience que j’attendais la sortie de « Lady Helen« , sorti il y a peu.

Pour commencer, je vais parler des personnages, puisque le titre même du livre mentionne le personnage principal : Lady Helen.
Helen Wrexhall est très réussie. Jeune femme prise dans les tourments de la noblesse et des obligations imposées par son oncle, alors Vicomte, cherchant à garder sa réputation, Helen pétille de malice, de logique et de curiosité. Certes, le personne est, de prime abord, un peu cliché, mais tout ceci s’estompe bien vite. Ses parents disparus de longue date, que tout le monde accuse d’être des traîtres, ainsi que ses relations avec les différents protagonistes, en font d’elle un personnage très attachant.
Chacun dans leur rôle, ils le sont tous. Son oncle et sa tante le sont aussi, malgré leur rôle un peu plus ingrat. Le Vicomte sert évidemment de « méchant« , mais il n’est pas trop ancré dans ce rôle, et dans l’ensemble, les personnages sont bien plus subtils qu’ils ne peuvent paraître au départ. Son frère Andrew mérite les mêmes compliments, de même que Darby et les autres domestiques, et bien sûr Lord Carlston.
Ils dévoilent leur réelle personnalité que peu à peu, et on a bien du mal à dire qui est vraiment profondément bon ou mauvais, noble ou ayant soif d’ambition.

L’histoire qui nous est racontée est intéressante, bien qu’un peu linéaire. Il n’y a qu’une seule grosse intrigue, et les quelques petits écarts sont très mineurs et ne servent finalement que l’histoire principale. Bien que les multiples intrigues ne sont pas obligatoires pour faire un bon livre, j’admets que je m’attendais à un peu plus pour ce premier tome d’une trilogie, qui plus est d’un tome de 570 pages.
De plus, j’ai trouvé l’histoire assez longue. A démarrer, d’abord, puis même à réellement décoller lorsque les éléments perturbateurs furent arrivés. Dans l’ensemble, et bien que je ne me sois pas ennuyé, je pense que le tout aurait mérité d’être un peu moins long, d’autant que nous suivons qu’un seul personnage de bout en bout (Helen). L’intrigue ne se déroule finalement que sur quelques semaines, et de nombreux passages pouvaient être écourtés.
D’ailleurs, le roman, tout comme la trilogie, est indiqué comme une « romance fantastique au sein d’un récit historique« , mais au final, je n’ai que très peu retrouvé la partie « romance » dans ce tome 1. J’hésite même à le placer dans cette catégorie au moment où j’écris cet article … Vous verrez la réponse par vous-même !
Par contre, le côté fantastique du roman est très bien intégré, et sert complètement le récit. L’auteure a vraiment travaillé pour le tout s’emboite parfaitement, et jamais une scène nous paraît improbable. Tout est logique !

L’intrigue reste bien ficelée. La linéarité de l’histoire, et aussi sa longueur, servent évidemment à la compréhension, et à l’élaboration d’une psychologie plus profonde pour les personnages. Ce point-là est réussi. L’intrigue nous réserve tout de même pas mal de petites surprises, même si rien ne vous fera sauter au plafond. Alison Goodman nous offre encore une fois un roman pour adolescents, jeunes adultes ou lecteurs occasionnels. Ce n’est évidemment pas un reproche, car, et je pense que vous l’avez déjà compris, j’ai adoré ce roman.
Pour le comparer un peu à Eon, je trouve le récit et les personnages beaucoup moins « engagés« . Dans Eon, tous les personnages possédaient un handicap, physique ou mental, et l’auteure se servait du récit pour parler de nombreux problèmes de la jeunesse, comme la recherche d’identité. Je n’ai pas retrouvé ce genre de chose dans Lady Helen, un peu dommage.

Pour finir sur le gros point positif du roman, je vous parlerai de l’ambiance ! En effet, le Londres des années 1800 est évidemment passionnant et rempli d’histoire. L’auteure confie même, à la fin du roman, avoir lu de nombreux livres sur le sujet, essayé elle-même des vêtements de la noblesse de l’époque afin de mieux faire ressortir cet aspect-là de ces personnages, et avoir bien potassé le sujet. Et ça se voit ! L’ambiance est géniale. Que ce soit les décors, les vêtements, de la langue, des détails de la vie de tous les jours, mais aussi de la noblesse, de la médecine ou encore des accessoires et bijoux (dont l’auteure raffole).
De plus, beaucoup d’évènements décrits dans le livre se sont réellement passés, et d’autres fois, c’est l’auteure qui en détourne certains pour servir son récit. Lui donnant ainsi beaucoup de crédibilité.
Bref, l’ambiance est parfaitement posée !

[su_heading size= »35″  margin= »0″]Les plus et les moins [/su_heading]

Les Plus

– Une ambiance formidable !
– Un univers parfaitement bien intégré au récit
– Des personnages attachants et subtils
– Une psychologie des personnages réussie
– Le côté fantastique sert vraiment le récit

Les Moins

– Méritait d’être un peu écourté
– Histoire un peu prévisible
– La quatrième de couverture spoil toute l’intrigue !

Plume-04

[su_heading size= »35″  margin= »0″]Conclusion [/su_heading]

 

Toujours pas déçu par Alison Goodman, malgré que je ne fasse pas vraiment partie du public visé par ses romans.

Moi c'est Fabien, 28 ans ! J'ai toujours eu une imagination débordante et un caractère extrêmement lunatique, aussi l'écriture et la lecture se sont imposées à moi très facilement. Passionné de Fantasy notamment (et surtout de magie), ainsi que de thrillers et de polars, je m'ouvre petit à petit à la science-fiction et au reste. Mes livres préférés font souvent partie de l'univers de la Fantasy, et sont pour la plupart dotés d'univers très étoffés, et très bien intégrés au récit. Achetant d'innombrables livres, je suis complètement envahi et mes bibliothèques ne tiennent plus sous le poids des romans, d'autant que je suis un inconditionnel du grand format ! Dans les librairies, je suis toujours à chercher dans un recoin sombre le livre caché qui m'attirera, et je suis très peu attiré par les "grands auteurs". Dans tous les cas, il y aura toujours de la place pour des livres chez moi !

Poster une réponse

Votre Email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces balises HTML et les attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Mot de passe perdu

Inscription

Praesent Nullam eget leo. pulvinar dictum Aenean Aliquam amet, ante.