Le cycle des démons – Tome 2 : La Lance du Désert – Peter V. Brett

Fantasy

la lance du désertVoici le tome 2 de la sage « L’Homme Rune« , dont le premier tome avait été noté 5/5 par moi-même (et 20/20 sur Livraddict !). Après un premier tome aussi réussi, je n’ai évidemment pas pu m’empêcher de me procurer ce second opus, avec des grandes attentes !

[su_heading size= »35″ margin= »0″]Quatrième de couverture[/su_heading]

« Qui est le Libérateur dont parlent les légendes ?

Arlen, originaire du petit village de Val Tibbet, a appris à survivre dans un monde où des démons cvoraces rôdent dans la nuit et où l’humanité s’est enfermée dans la peur. Il a choisi une autre voie : se battre. Il est devenu l’Homme-rune, un héros malgré lui.

Mais l’homme qui se proclame le Libérateur n’est pas Arlen. Surgi du désert, Ahmann fut son ami et son frère d’armes avant de le trahir. Il porte une arme ancienne aux terribles pouvoirs et a lancé son armée dans une conquête impitoyable.

Ils sont ennemis, mais pour l’un comme pour l’autre, la guerre contre les démons a commencé. »

[su_heading size= »35″  margin= »0″]Histoire[/su_heading]

La première partie du livre, environ 150 pages, nous raconte l’enfance et l’adolescence de Jardir Ahmann, « général » Krasien qu’Arlen rencontre vers la fin du premier tome. De sa naissance à sa prise de pouvoir, bien des années plus tard, rien n’est écarté.

Dans la seconde partie du roman, nous suivons tour à tour Jardir, Arlen dit « L’Homme Rune« , et Leesha, la jeune cueilleuse devenue très importante au village du Creux du Coupeur d’où elle est quasiment la principale décisionnaire.
Jardir, de son côté, va tenter de réaliser les prophéties Krasiennes et d’unie toutes les bannières face aux Chtoniens. Seulement, son principal atout est militaire, aussi décide t-il de conquérir les terres du situées au nord.
Arlen voyage un peu partout dans le but de distribuer les fameuses runes de combat qu’il a découvert et d’en faire profiter le plus grand monde, et ce gratuitement.
Leesha; elle, s’occupe de son village où elle est devenue une figure très importante, mais va subir les conséquences des guerres lancées par Jardir.

[su_heading size= »35″  margin= »0″]Critique[/su_heading]

C’est vrai que la partie Histoire est un peu évasive, à dessein. Il est difficile de parler des intrigues disséminées dans le livre sans rentrer dans le détail, et sans pouvoir empêcher le spoil, j’aimerai le limiter un maximum.

Prenons comme d’habitude les choses point par point.

L’univers, élément central de cet énorme coup de cœur que fut le premier tome, est un peu mis en retrait dans celui-ci. L’aspect « runes » et « chtoniens » et mis à l’écart, même si les créatures sont très nombreuses au casting. Ça ne m’a finalement pas dérangé plus que ça. De manière générale, le récit est toujours très bien intégré à cet univers.

Les différentes intrigues sont toujours intéressantes. Bon, j’avoue que le passé de Jardir a fini par un peu me lasser au bout d’un moment. De personnage presque secondaire dans le tome 1, on en fait quasiment l’unique protagoniste du tome 2 sur les 200 premières pages. Très intéressant, développant un pan de l’univers bien à lui, mais très long aussi. Je pense que quelques petits passages avec Leesha par exemple, qui possède l’intrigue la moins … importante,n’auraient pas été de trop pour couper tout ça.
Mis à part ça, tout est toujours très bon, et j’ai beaucoup aimé toutes les phases diplomatiques, que ce soit Arlen qui se ballade de la cour d’un seigneur à une autre, ou Jardir et ses guerres. L’aspect diplomatique et négociation des conflits est bien trop souvent mis à l’écart, notamment dans la fantasy, et quand il est bien fait, c’est toujours un plaisir d’en avoir.

D’ailleurs, le choc des cultures, entre les Krasiens nés dans le désert et les nordiens dont font partie Arlen et Leesha va être terrible. Aucun humour facile dans tous les quiproquos qui vont s’ensuivre, mais au contraire, des scènes vraiment intéressantes, mettant à mal les personnages et leurs traditions. Cet aspect augmente encore la psychologie des personnages, déjà bien travaillée par l’auteur.

Les personnages ne changent pas, ou presque. Donc il n’y a pas grand chose à ajouter par rapport au tome 1 : ils sont très intéressants. Arlen est vraiment torturé dans cette suite, et ça en fait un personnage aussi intéressant qu’attachant. Leesha ne perd absolument pas de sympathie, au contraire, et même Jardir, qui possède un passé très dur mais aussi rempli de choix quasi immoraux, évoque la sympathie.
Rojer, personnage qui m’était un peu indifférent lors du premier tome, devient plus intéressant, et moins inutile, ce qui est bien aussi.

La grande nouvelle de l’histoire se trouve être Inevera, première épouse de Jardir. Je n’en dirai pas beaucoup, si ce n’est qu’elle n’a rien à envier à Cerseï Lannister du Trône de Fer ou à des personnages comme Lucretia / Ilithya dans la série Spartacus.

Le rythme du récit, surtout à partir de la seconde partie, est parfait. On ne s’ennuie pas une seconde. Comme dit plus haut, le début avec Jardir aurait pu être écourté, ou du moins entrecoupé.
L’auteur manie toujours aussi bien ses intrigues, et beaucoup de choses se mêlent. J’ai d’ailleurs énormément apprécié revivre des scènes du tome 1 du côté de Jardir et non plus du point de vue d’Arlen. Ces scènes sont vraiment fait brillamment, tellement qu’elles ont l’air nouvelles aux yeux.
J’avais souligné, dans le tome 1, que la plume de l’auteur s’adaptait à ses personnages, qui grandissaient dans l’histoire. Or, ici, ils atteignent tous leur « majorité intellectuelle« , aussi cet aspect disparaît. Logique, mais dommage tout de même.

Je ne vais pas en dire plus sur ce tome, c’est toujours plus court sur une suite. J’ai beaucoup aimé, même si la surprise quant à l’univers n’était plus présente, et malgré la présence de longueurs au niveau de la première partie.

[su_heading size= »35″  margin= »0″]Les plus et les moins [/su_heading]

Les Plus

– Des personages humains, et très intéressants
– Rojer prend du gallon
– Les scènes de diplomatie / négociation
– Des intrigues très bien intégrées
– Revivre un pan du tome 1 du point de vue de Jardir

Les Moins

– Première partie un peu longue / redondante
– Univers un peu mis en retrait

Plume-04

[su_heading size= »35″  margin= »0″]Conclusion [/su_heading]

Ç’a été un plaisir. Toujours une grande hâte de lire la suite des aventures de L’Homme-Rune !

Moi c'est Fabien, 26 ans ! J'ai toujours eu une imagination débordante et un caractère extrêmement lunatique, aussi l'écriture et la lecture se sont imposées à moi très facilement. Passionné de Fantasy notamment (et surtout de magie), ainsi que de thrillers et de polars, je m'ouvre petit à petit à la science-fiction et au reste. Mes livres préférés font souvent partie de l'univers de la Fantasy, et sont pour la plupart dotés d'univers très étoffés, et très bien intégrés au récit. Achetant d'innombrables livres, je suis complètement envahi et mes bibliothèques ne tiennent plus sous le poids des romans, d'autant que je suis un inconditionnel du grand format ! Dans les librairies, je suis toujours à chercher dans un recoin sombre le livre caché qui m'attirera, et je suis très peu attiré par les "grands auteurs". Dans tous les cas, il y aura toujours de la place pour des livres chez moi !

Poster une réponse

Votre Email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces balises HTML et les attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Mot de passe perdu

Inscription

commodo elementum neque. dapibus non et, Praesent Curabitur pulvinar libero