Long John Silver – Dorison/Laufray

Bandes-dessinées Fantastique

telechargement-1

Long John Silver, de Xavier Dorison et de Laufray, une série de 4 albums qui s’étale de 2007 à 2013 m’a été proposée par mon oncle, un féru de BD. Acheté album par album et ayant à présent terminé la série, je vous en propose la critique…

[su_heading size= »35″ margin= »0″]Quatrième de couverture [/su_heading]

« Il est l’enfant
De l’encre et de la plume
La figure de proue de  »L’Île Au Trésor »
De R. L. Stevenson

Il a vécu de crimes et de rêves,
Connu les galions de Madère,
Le sac de Maracaibo et les révoltes
Des boucaniers

Il va mêler l’or et le sang
Pour sceller son destin
Aux confins des royaumes
Perdus dans l’Amazonie

Il est le dernier pirate

Il est la légende

Long John Silver« 

[su_heading size= »35″  margin= »0″]Histoire[/su_heading]

Byron Hastings, un fameux armateur britannique aurait enfin trouvé l’antique trésor de Guyanacapac.

Perdu dans la jungle du nouveau monde, il envoie une lettre à sa femme Vivian en lui demandant de préparer un nouveau bateau pour lui venir en aide. Cependant, Vivian, une femme plantureuse, a déjà joué de ses charmes et est enceinte Comment arriver devant son mari enceinte alors qu’il est parti depuis des lustres ? Vivian met en place un fin stratagème pour récupérer le trésor sans attirer les fureurs de son mari : Elle fait appel à Long John Silver, un illustre pirate, avec lequel elle fait un sombre pacte :  »vous me protégerez et ferez disparaître mon mari et en échange à vous la moitié du trésor ».
Ces albums content donc l’histoire de cette traversée du monde et des surprises qui les attendent à Guyanacapac.

En révéler d’avantage nuirait au plaisir de lire cette superbe série !

images-2

[su_heading size= »35″  margin= »0″]Critique [/su_heading]images

D’un point de vue artistique tout d’abord, Cette BD est superbe. Le dessin est assez classique (on peut retrouver ce style dans de nombreux ouvrages) mais sert très bien l’histoire. C’est un dessin sans  »chichis » qui reste tout de même époustouflant dans les grands dessins d’une double-page !
J’ai d’ailleurs été agréablement surpris quant au détour d’une page un sublime paysage se dressait sous mes yeux.
La calligraphie du texte reste classique et agréable à lire également.
images-1
Au niveau de l’histoire à présent, tout d’abord, j’adore L’Île au Trésor de Stevenson, cette histoire a bercé une bonne partie de mon enfance et voir une série sur Silver m’a tout de suite plu. J’en attendais donc beaucoup de ce livre ne partant pas novice de l’histoire du pirate.
Eh bien, je dois l’admettre, j’ai été bluffé, je n’ai pas vu une copie de Long John Silver, mais bel et bien, une véritable suite au livre. Le personnage est tout aussi charismatique et d’une classe phénoménale.
Pour continuer sur les personnages, ils sont assez nombreux (une bonne partie de l’équipage du Neptune) mais la limite entre personnages principal, secondaire, et même anodin est très bien marqué ce qui est très appréciable.
Seul petit bémol, j’ai eu beaucoup de mal à faire la différence entre le capitaine du bateau et le médecin de celui-ci, ce sont tous deux des personnages centraux, mais ils se ressemblent comme deux gouttes d’eau. J’ai donc à plusieurs reprises eu le besoin de stopper ma lecture pour savoir auquel de ces deux personnages j’avais à faire.
Cette histoire de trésor est très bien amenée et voir ce bon vieux Long John repartir à la poursuite d’une civilisation perdue et de ses trésors cachés m’a beaucoup plu !!
De plus, une fois arrivé sur les terres de Guyanacapac, une ambiance assez pesante et pleine de mystère s’installe, ce qui est tout bonnement génialissime, on ne peut tout simplement plus lever le nez des albums une fois la lecture commencée. Un rythme rapide, tout en développant les personnages de manière assez astucieuse est fort agréable.
long-john-silver-tome-1
J’ai été un peu déçu par la fin malheureusement, je ne suis pas un grand fan des fins à interprétation, j’aime que l’on me dise tout ce qu’il se passe pour chaque personnage à la fin.
Même si ce final est très bien réalisé et vraiment très prenant, j’avoue être resté un peu sur ma faim (sans mauvais jeux de mots)

[su_heading size= »35″  margin= »0″]Les plus et les moins [/su_heading]

Les Plus

 Une histoire passionnante
 Un respect total du travail de Stevenson
Un dessin très agréable à l’œil

Les Moins

Parfois, des confusions entre certains personnages
Une fin selon moi un peu trop évasive

Plume-04

[su_heading size= »35″  margin= »0″]Conclusion [/su_heading]

Je recommande évidemment cette BD qui reste un véritable chef d’œuvres selon moi,
Je suis plus un adepte des grosses BD de 150 pages plutôt que des BD en plusieurs tomes, mais ici, Long John Silver m’a tenu en haleine sur plusieurs tomes et je pense m’intéresser d’avantage aux ouvrages en plusieurs parties. 

Hey ! Moi, je suis Quentin, ou Kouti, enfin, c'est comme vous voulez, j'ai 17 ans et suis un fou de bouquin depuis ma plus tendre enfance (ce qui remonte à pas si longtemps au final). J'ai un faible pour la BD ainsi que pour le roman court, j'aime les histoires qui vont droit au but et pas les romans en 25 tomes. Mon style de prédilections est ... Plus ou moins tous au final, je suis assez ouvert aux nouvelles découvertes et j’apprécie surtout conseiller de bons bouquins !

Poster une réponse

Votre Email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces balises HTML et les attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Mot de passe perdu

Inscription

libero Donec tristique consectetur id luctus Curabitur id, non Phasellus Praesent