Petite Fleur – Malou Testa

Romance

Petite fleurAprès un premier roman, Malou Testa nous raconte cette fois ci, la tragique histoire de la famille Roussel. Inspirée d’une histoire vraie, elle réussit à donner une explication plausible à l’impensable grâce à son récit-fiction rempli d’émotions et de sentiments.

Quatrième de couverture

« Nathalie et Pascal n’ont pas eu une adolescence comme les autres. Leur vie se construit sur cette différence, jusqu’au jour où elle se rappelle à eux. L’amour et la famille prennent parfois des chemins particuliers pouvant conduire à la destruction. »

Histoire

Nous suivons la vie de Nathalie et Pascal, jeunes adolescents fougueux en 1975. Ils commettent « la faute » et ils doivent « réparer » cette faute avant de subir le déshonneur d’être une mère-fille à cette époque. Cette enfant ils ne désirent pas s’en occuper, déjà qu’ils doivent se marier pour ne pas avoir les foudres de l’église (et des qu’en-dira-t’on) sur eux, ils ne veulent pas non plus la charge d’un enfant, eux qui la veille encore étaient considérés comme des enfants et non des adultes. Ils l’a confient donc à la mère de Nathalie qui s’en occupera jusqu’à sa mort.

Critique

Lors du salon du livre de la Mothe-Achard où j’ai rencontrée l’auteure, j’étais vraiment emballée par l’histoire et croyez moi je ne m’attendais pas du tout à ce qu’elle traite de tels sujets. En effet la relation d’amour qui nous y est racontée est loin d’être ordinaire, même si ce n’est pas la seule histoire d’amour que nous suivons. Nous en suivons plusieurs et sous toutes ses formes : histoire d’amour entre deux adolescents, entre une mère et ses enfants, amour familial etc … Des liens forts familiaux, riches en sentiments, en émotions et en consistance. C’est ce qui m’a vraiment fait adoré ce livre qui n’est pas loin du coup de cœur.

Comme dit plus haut, nous suivons plusieurs histoires d’amour, toutes reliées à la sphère familiale tellement riche de sentiments divers. Chaque personnage à une réel consistance, un caractère propre, une vrai identité, car il faut le rappeler que bien tirée d’une histoire vraie, l’auteur à dû trouver l’explication du pourquoi sous forme de fiction et ne connaissait qu’une seule personne du livre.

Les personnages parlons en, il y a Nathalie, devenue mère à 15 ans, mariée pour éviter le déshonneur à Pascal, ce dernier qu’elle à laissé la courtiser l’été précédant, cette toute jeune mère oscille entre rejet et honte de manquer d’amour envers cette enfant « Fleurine » elle cherchera toute sa vie à se rattraper auprès de cette dernière. L’amour compliqué entre une mère-adolescente et son enfant. Pourtant même s’ils ont été réunis par la force des choses elle aimera Pascal d’un amour véritable.
On ne sait finalement peu de choses de ce dernier. Il attache une grande importance à sa famille (ses frères et sa mère) et aussi à celle qu’il fondera plus tard avec Nathalie, mais il se comportera avec sa première fille comme juste un « tuteur »  refusant tout lien de parenté avec elle.
Il y a Fleurine, cette enfant d’abord abandonnée à sa grand-mère maternelle, pour ensuite être recueillie en pleine adolescence par ses parents. Beaucoup de sentiments apparaissent, liés à cette période de questionnement et de rébellion, cette colère sourde aussi envers ses « géniteurs » et surtout sa « mère » à qui elle reprochera bien sûr toutes ses années d’abandon.
Il y a aussi les autres membres de la famille, les frères et les belles-sœurs, des liens rendus compliqués qu’on croit pourtant comprendre du comportement ambigu qu’entretient exprès Fleurine envers eux. Le tout va donner une sphère familiale unie qui traversera des hauts et des bas et nous mènerons sans qu’on le voit venir vers l’incroyable chute du livre.
Cette galerie de personnages est vraiment un plus dans cette histoire basée sur les sentiments, qu’ils soient principaux ou secondaires.

D’ailleurs j’ai vraiment apprécié avoir été baladée de bout en bout, justement comme beaucoup auraient pu penser en ayant cet œil extérieur sur cette famille. La fin n’est pas forcément agréable pour tout les protagonistes, mais jamais l’auteur nous brusque dans nos pensées, non, elle nous surprend et nous étonne. C’est un petit livre (185 pages) qui se lit exactement comme si on nous racontait l’histoire.
Pour ma part j’ai trouvé que le rythme était très bon, et j’ai dévoré le livre rapidement, avec une hâte de connaître la fin.

La plume de l’auteure reste simple mais efficace, travaillant surtout sur le fond, décrivant parfaitement les sentiments,  et permettant de faire mouche à chaque fois lors d’une scène émouvante ou servant à faire ressentir quelque chose au lecteur.
Étant maman moi-même, je me suis aussi un peu retrouvé dans les sentiments éprouvés par la mère envers son enfant, et, encore une fois, par la justesse et la maîtrise des mots de Malou Testa.

La fin du récit est très étonnante, voire dérangeante. J’avoue avoir été très surprise, autant positivement que négativement, et je n’ai vraiment rien vu venir, ce qui est un bon point.

Dans l’ensemble, vous aurez compris que je recommande fortement cette histoire !

Les plus et les moins

Les Plus
+ La plume de l’auteur
+ Les personnages
+ Le fait que ce soit tirée d’une histoire réel
+ L’histoire
+ La diversité des liens entre les membres d’une même famille.

Les Moins

– La fin !
– Livre trop court

Plume-05

Conclusion

Bien que petit ce livre m’a énormément plu, je ne peux pas vraiment le classer dans mes coups de cœur tant mes émotions ont été contradictoires pour cette fin. J’aurais aussi beaucoup aimé en apprendre encore plus sur cette famille et sur certain personnages, moi, grande curieuse de la vie et des gens. Je vous le recommande pour autant très grandement sans hésiter !

Jeune maman de bientôt 32 ans, j'ai toujours adoré lire depuis toute petite. Car étant très timide, c'est vers eux que je trouvais refuge. Passé l'école primaire, je me suis un peu détourné des livres pendant une année avant de retrouver cette passion en cinquième grâce à mon professeur de Français (merci à elle) Depuis je ne cesse de vouloir remplir mes bibliothèques de nouveau livre que je pourrais relire à volonté. (Mme Bovary est mon préféré) Maintenant, je lis de super histoires à ma fille et lui donne ma passion de lire.

Poster une réponse

Votre Email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces balises HTML et les attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Mot de passe perdu

Inscription

Nullam Praesent dolor. sem, venenatis facilisis leo Lorem elementum ut consequat. efficitur.