La route des montagnes – Franck Hervson

Fantasy

couv963503Premier roman de Franck Hervson, auteur français, paru cette année, La route des montagnes est un tome unique ! Je l’ai découvert directement grâce à l’auteur car nous nous suivons mutuellement sur nos comptes Twitter.

Quatrième de couverture

« L’Al-Amhet. De ces montagnes arides et inhospitalières, nul n’est jamais revenu et de sombres rumeurs courent sur la route qui les traverse. Cette route, Ervim Herderant, chasseur de trésors et de morts-vivants, va pourtant devoir l’emprunter. Pour un pilleur de tombes, les affaires n’attendent pas, quels que puissent être les risques.

La sinistre renommée de l’Al-Amhet n’est d’ailleurs pas de taille à effrayer Ervim. Pas plus que les aventuriers auxquels il se joint dans cette folle entreprise. Ni Venid O’Kern, Semi-Nain irascible à la réputation plus que douteuse, ni l’énigmatique Irthows, qui dissimule son visage aux regards, ni leurs compagnons ne sont de ceux qui fuient devant le danger.

Revenants, démons et autres maléfices, ils sont prêts à tout affronter. Mais ils sont bien loin d’imaginer quel secret cache vraiment la route des montagnes. »

Critique

Je dois avouer que c’est un livre qui m’a tout de suite attiré. J’aime beaucoup sa couverture, d’une part, et d’autre part je trouvais le résumé présent sur la 4ème de couverture très original. C’est assez rare en Fantasy pour être souligné, mais l’histoire semblait vraiment sortir des sentiers (« Route », « Sentier » … *badum tss*) battus !

Nous sommes d’abord présentés au personnage d’Ervim Herderant, chasseur de trésors, connu mondialement pour avoir réussi à abattre l’une des plus puissantes Liches de l’histoire. Même s’il est loin d’être présenté comme un héros, il en a quand même les caractéristiques un peu clichées, comme un grand sens de l’honneur.
Il en est pas moins un personnage très intéressant, car il a vu beaucoup de choses. Le petit fermier habituellement héros des sagas de Fantasy est loin, et nous avons affaire à un homme qui a du vécu, du savoir, et pas mal de secrets aussi.
Tous les personnages, en comptant Ervim, sont réussis. Je vais tout de même faire ici la même critique que celle que j’avais faite à James Tollum sur sa saga La prophétie des éléments, Venid O’Kern, le Semi-Nain, est un peu cantonné au rôle du boute-en-train (à son insu pour le coup) et aux expressions dégueulasses. Les Nains sont sûrement ma race préférée parmi les « grandes races » (Humains, elfes, nains, orques), je regrette toujours qu’ils n’aient pas un rôle plus honorifique dès qu’ils apparaissent.
Les dialogues entre les personnages regorgeront quand même d’humour, de sincérité et de quelques moments touchants.

Toujours est-il que toute cette troupe qui va voyager sur la route de l’Al-Ahmet est vraiment intéressante. Ils ne se connaissent que peu, mais on sent quand même une vraie solidarité et une vraie entraide dans ce périple. J’ai beaucoup aimé Irthows (même si son nom est imprononçable !) pour ma part, et j’adorerai en savoir encore plus sur lui.

Car oui, malgré que La route des montagnes soit un récit plutôt court (270 pages) surtout pour un tome unique, on sent que l’auteur a énormément de background en réserve. Et moi, j’adore ça ! En si peu de pages, il arrive à installer un univers, avec une carte qui m’a semblé gigantesque, et beaucoup d’évènements, de lieux, de personnages, sur un laps de temps étendu. Chaque peuple a son histoire, qui semble être très poussée, et chaque personnage également. J’ai trouvé que le récit avait une richesse très intéressante, et j’espère pouvoir lire d’autres récits se déroulant dans cette univers (notamment chez les Elfes Noirs ou les Démons).

Le récit m’a transporté. Déjà car la plume de Franck Hervson est efficace et dépeint des paysages de manière parlante. Certains panoramas sont somptueux, et je n’ai eu aucun mal à les imaginer.

Toutes mes attentes en matière d’originalité ont été tenues ! J’ai souvent des discutions avec Kouti qui me dit que la Fantasy c’est toujours pareil. Et j’avoue que, même si c’est mon genre littéraire préféré, force est de constater que ça tourne quand même un peu en rond (bon, pas plus que toutes les ados qui copient 50 nuances de Grey, mais quand même). Pour le coup, il n’y a pas d’élus, pas de fermier qui prend les armes, pas de parents / frère / meilleur ami / poney (rayer les mentions inutiles) qui meurent, ni de prophétie. Juste un groupe de personnes qui ne peuvent plus attendre un bateau qui ne pourrait jamais venir les chercher, et qui sont assez courageux ou fous pour emprunter une route réputée maudite.
Le récit est original, échappe à la plupart des poncifs de la Fantasy, et conserve malgré tout une âme particulière. J’ai aussi beaucoup aimé le bestiaire, assez étendu, qui m’a rappelé des jeux comme Warcraft ou mes parties de Donjons & Dragons autour d’une table.

Le final est également bon, malgré qu’il soit un peu court. J’aurai aimé que ça aille un peu plus loin, pour ajouter au livre la petite dose d’épique qu’il lui manquait. Pour quand même citer un autre point négatif, je dirai que le récit manque un peu de rythme vers le milieu, et qu’il faut attendre trois ou quatre chapitres avant que ça ne redémarre en trombe.

Vous l’aurez compris, aucun véritable défaut ne me vient à l’esprit quand je parle de La route des montagnes, que je recommande à tous ! L’absence de coup de cœur n’est expliquée que par le manque d’épique qui se dégage du livre, notamment de la fin.

Les plus et les moins

Les Plus

– Un tome unique !
– Un récit original, qui casse la routine de la Fantasy
– Un univers très vaste pour un roman court
– Un bestiaire qui m’a plu
– Des personnages très intéressants
– J’ai envie d’en savoir plus sur cet univers !

Les Moins

– Un petit coup de mou au milieu du récit
– Le récit manque un peu d’épique, surtout au combat final.
– Les Nains ne sont pas des clowns, même à leur insu !

Plume-05

Conclusion

Comme vous pouvez le voir, les points négatifs sont surtout là pour l’humour et pour chipoter. C’est un très bon livre, que je recommande vivement.

Moi c'est Fabien, 26 ans ! J'ai toujours eu une imagination débordante et un caractère extrêmement lunatique, aussi l'écriture et la lecture se sont imposées à moi très facilement. Passionné de Fantasy notamment (et surtout de magie), ainsi que de thrillers et de polars, je m'ouvre petit à petit à la science-fiction et au reste. Mes livres préférés font souvent partie de l'univers de la Fantasy, et sont pour la plupart dotés d'univers très étoffés, et très bien intégrés au récit. Achetant d'innombrables livres, je suis complètement envahi et mes bibliothèques ne tiennent plus sous le poids des romans, d'autant que je suis un inconditionnel du grand format ! Dans les librairies, je suis toujours à chercher dans un recoin sombre le livre caché qui m'attirera, et je suis très peu attiré par les "grands auteurs". Dans tous les cas, il y aura toujours de la place pour des livres chez moi !

Poster une réponse

Votre Email ne sera pas publié.Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez utiliser ces balises HTML et les attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Mot de passe perdu

Inscription

libero ut nunc venenatis leo ipsum consequat. id, ut elit.